10ème arrondissement et 10 000éme arbre parisien planté

Le 10 000ème arbre de la mandature de la Maire de Paris Anne Hidalgo a été planté samedi 24 mars dans le 10ème arrondissement .

La biodiversité et le climat ont de nombreuses interactions en particulier face à l’extinction des espèces dans le monde. C’est pourquoi Paris  harmonise développement urbain et biodiversité amenant à bâtir une ville durable et respectueuse de son environnement.

Pour cela, la biodiversité a été nommée en 2016 citoyen d’honneur de la ville par le Conseil de Paris, démontrant le fonctionnement de la couche végétale en tant qu’isolant (absorption du rayonnement solaire, abaissement de la température locale jusqu’à 5°C, diminution du réfléchissement terrestre et de l’évaporation du sol de 30%, redistribution de la fraîcheur par évapotranspiration et infiltration des eaux pluviales favorisé). La biodiversité est devenu un terme courant depuis le Sommet de la Terre de Rio Janeiro en 1992, elle signifie “diversité biologique”et recouvre l’ensemble des organismes vivants, leur diversité génétique et leurs écosystèmes.

En 2017, une 6ème grande crise d’extinction massive des espèces frappait et on estime une baisse de 25% des espèces d’ici 2050 suite au changement climatique à l’échelle mondiale. L’Europe verra le nombre des insectes volants diminuer de 75% en 27 ans et la France subira une perte de 40% en 10 ans de sa population de chardonnerets élégants.

Un  nouveau plan Biodiversité a donc été soumis au Conseil de Paris les 20, 21 et 22 mars se déclinant en 30 actions groupées en 3 axes ( biodiversité dans une ville engagée, biodiversité par et pour tous et biodiversité partout) mêlant pragmatisme et ambitions fortes. Ainsi dans le plan 2018-2024, on verra apparaître:

-En 2018 la labellisation “Refuges LPO” de 27 jardins parisiens et d’un équipement municipal, le développement d’un plan en faveur des oiseaux nicheurs parisiens dont le moineau domestique et la multiplication des grainothèques et seminothèques dédiées aux plantes régionales.

-D’ici 2020, 40% des marchés de la ville seront soumis à une clause ou un critère favorable à la biodiversité, 20 espaces de biodiversité seront créés et équipés d’une information numérique, pédagogique et interactive, l’Atlas 2020 de la Nature à Paris sera publié.

-Enfin d’ci 2024, 40% du territoire sera constitué de surfaces perméables et végétalisées et on trouvera une rue comestible et une rue végétale dans chaque arrondissement.

Pour le plan de 2024 à 2030, on prévoit que 100% du territoire parisien ait fait l’objet d’un diagnostic biodiversité et que  70% des espaces de biodiversité créés soient composés uniquement de plantes régionales.

La biodiversité à Paris c’est 637 espèces d’Ile de France observées entre 2010 et 2014, plus de 1300 espèces animales, au moins 9 espèces végétales et 129 espèces protégées au niveau régional et national dont plusieurs menacées (47 espèces de papillons diurnes et nocturnes, 27 espèces de libellules et demoiselles, 4 espèces de reptiles, 11 espèces d’amphibiens, 66 espèces d’oiseaux nicheurs et 28 espèces de mammifères dont 11 espèces de chauves-souris).

L’adoption du plan Biodiversité 2018-2024 est une nouvelle étape importante de la ville de Paris, il a commencé par la plantation du 10 000ème arbre de la mandature et se poursuivra par celle de 10 000 arbres d’ici 2020; Paris comptera alors  100 ha de toits, de façades et de murs végétalisés, et 20 000 nouveaux arbres dans l’espace public, dans les crèches et les collèges par rapport à 2014.

La plantation du 10 000ème arbre intervient dans le cadre du projet “Plus d’arbres dans les rues du 10ème”, lauréat du budjet participatif 2016 qui prévoit la plantation entre autre de 4 arbres, des plaqueminiers (diospyros lotus) sur la placette entre le quai de Valmy et la rue  Jean Poulmach.

La maire du 10ème arrondissement Alexandra Cordebard ainsi que Pénélope Komitès, adjointe en charge des espaces verts, de la nature en ville, de la biodiversité, de l’agriculture urbaine et des affaires funéraires étaient présentes aux côtés d’Anne Hidalgo.

Par ailleurs, dans le cadre du projet lauréat du budjet participatif 2016″Plus de nature en ville”, 1200 arbres seront plantés Porte de Montreuil, en vue de créer d’ici 2 ans une forêt particulièrement dense et durable de 400m2, près du Boulevard Périphérique, suivant la méthode du botaniste Akira Miyawaki.

Laisser un commentaire