4 constellations dans la Nuit Blanche 2018

Bruno Juillard,  premier adjoint de la Maire de Paris et Gael Charbau, directeur artistique de la prochaine édition de “Nuit Blanche” ont présenté mercredi 13 juin au Théâtre Paris Villette  (19ème) les grandes lignes de  la 17ème édition de “Nuit Blanche” ainsi que le visuel réalisé par Samuel Trenquier.

Depuis 2002, la ville de Paris organise chaque année, le premier samedi d’octobre ce grand événement populaire et festif qu’est “Nuit Blanche”. Il permet de faire découvrir des oeuvres d’art dans l’espace public ou des sites parisiens plus ou moins connus du public. Chaque année, cette manifestation gratuite et métropolitaine accueille de plus en plus de visiteurs, soit près d’un million  de personnes. Grâce au succès qu’elle a rencontré, une trentaine de capitales et grandes villes du monde (Bruxelles, Kyoto, Melbourne, Taipei, Houston) ont organisé leur propre “Nuit Blanche”sur le modèle parisien.

L’édition 2018 mettra en valeurs des talents émergents dans toutes les disciplines artistiques (art plastique, danse, théâtre ou musique) sur un parcours que le public pourra  découvrir tout en transformant le regard qu’il a sur des monuments connus de la capitale. Chaque étape a été nommée “Constellation”puisqu’il s’agit de relier créateurs et lieux publiques par des lignes imaginaires. Deux d’entre elles sont dans le centre de la capitale (Invalides et Ile St Louis) et les deux autres au nord et au sud est non loin de la périphérie (La Villette et Porte Dorée).

  • La Constellation des Invalides

Imaginée par le Studio UY077 de Nicolas Dahan et Maurice Pefura pour la biennale de Dakar, cette constellation proposera une traversée  du Paris des grands monuments, le “Super Kilomètre”.  La constellation connectera le Musée de l’Armée, le sous-sol des Invalides en matérialisant la “Course du Soleil” sous terre de Félicie d’Estienne d’Orves jusqu’au Pont Alexandre III puis le Grand et le Petit Palais. Le public pourra ensuite rencontrer Jamila Johnson Small à l’Espace Cardin, Théâtre de la Ville sur le bas des Champs Elysées. Du sport revisité, du fooding, des happenings artistiques et des manifestations ouvertes à tous seront proposés tout au long de ce “Super Kilomètre”.

  • La Constellation de l’Ile St Louis

Depuis le Collège des Bernardins avec une installation d’Abdelkader Benchamma, une déambulation inédite dans l’Ile St Louis par Edgar Sarin et Matéo Revillo sera suivie par un parcours de l’Hôtel de Ville jusqu’aux Halles en passant par la Cité des Arts. C’est un parcours d’imprévus dans des lieux secrets allant des intrigues du Moyen-Age aux relations nouvelles entre l’Art, la Science et le commerce actuel.

  • La Constellation de la Villette

L’ensemble du Parc  pensé en 1983 par Bernard Tschumi  comme un terrain d’expérimentation, et de ses divers offres culturelles sera proposé au public (Philharmonique; Cité des Sciences avec un geyser extraterrestre imaginé par Fabien Léaustic) . La musique sera a l’honneur tout comme une programmation pour le jeune public à la Cité des Enfants et à Little Villette.

  • Constellation de la Porte Dorée

Le lycée Elisa Lemonnier où une nuit de la danse sensorielle sera organisée par le danseur Chorégraphe Eric Minh Cuong Castaing avec des enfants et des robots sera le point de départ d’un périple qui se terminera au Parc zoologique de Paris qui fera vivre une expérience inédite autour du Grand Rocher des années 30. On passera  par le  Palais de la Porte Dorée et les Rives du Lac Daumesnil.

Une dizaine de jours avant, la gare de Lyon présentera pendant 10 jours sous les verrières du Hall 2 une installation inédite.

Chaque année , la Nuit blanche possède un visuel. Pour cette 17ème édition, il a été commandé à Samuel Trenquier. C’est une déambulation visuelle dans les différentes constellations et c’est l’unique peinture de cette édition. Elle est réalisée sur du papier à cigarettes.

Le directeur artistique de Nuit Blanche 2018 est Gael Chabau, commissaire d’exposition indépendant avec différentes institutions et mécènes dont le Palais de Tokyo, la Friche Belle de mai, l’Institut Français, la Fondation d’entreprise  Hermès.. Il a été responsable de la programmation arts plastiques au Collège des Bernardins de 2014 à 2017. Actuellement, il est conseiller artistique pour Universcience, commissaire au programme Audi  Talents et commissaire de la Bourse Revelation Emerige.

Il est engagé dans l’accompagnement des artiste émergents  et travaille à leur reconnaissance sur la scène internationale en Europe et en Asie avec la complicité d’Aurélie Faure. Ils ont inventé en 2017 le programme “Inventeurs d’aventures” qui proposait différentes manifestations et expositions sur la jeune scène contemporaine dans le sud de la France avec le réseau regroupant des écoles nationales supérieures d’art de la région PACA.

Laisser un commentaire