CHAMPS-ELYSÉES: Attentat raté, l’auteur fiché S

Capture d’écran Twitter @elugeescojonudo

GABRIEL MIHAI

Ce lundi 19 juin après-midi, à 15h48, une voiture-bélier a percuté délibérément un fourgon de la gendarmerie, sans faire de victimes.

D’après la préfecture de police de Paris, à 15h48, l’homme, au volant d’une Renault Mégane, “a doublé (le fourgon de la gendarmerie, ndlr) par la droite et l’a percuté. La voiture a alors commencé à prendre feu” à quelques centaines de mètres de l’endroit où un policier avait été tué par un jihadiste il y a deux mois. Il s’agirait “a priori, d’un acte volontaire”, selon des sources concordantes. Ces dernières précisent en outre que le conducteur était armé.

L’homme qui conduisait le véhicule est mort, selon le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, qui a évoqué une «tentative d’attentat». «Une nouvelle fois les forces de sécurité en France ont été visées», a-t-il déclaré. Il a également précisé que la voiture «contenait un certain nombre d’armes, d’explosifs permettant éventuellement de pouvoir faire sauter cette voiture».

Des bonbonnes de gaz, un fusil d’assaut kalachnikov et des armes de poing ont été retrouvées, a-t-on appris de source policière.
Le chauffeur, fiché S et âgé de 31 ans, est mort.
Adam D., 31 ans, n’est pas parvenu à faire de blessés mais sa voiture s’est embrasée lors de l’impact qui s’est produit peu avant 16 heures au niveau du rond-point de l’avenue des Champs-Elysées, ont indiqué des sources policières. D’après les informations d’Europe 1, le propriétaire de la berline ferait l’objet d’une fiche S.

La tentative a échoué, les gendarmes ont réussi à maîtriser rapidement l’incendie, puis l’assaillant. On ne sait pas, à ce stade, ce qui a provoqué la mort du suspect. La situation est sous contrôle. La section antiterroriste du parquet de Paris vient d’ouvrir une enquête.

L’auteur de la tentative d’attentat lundi sur la célèbre avenue des Champs-Elysées à Paris, qui n’a pas fait de blessé, était fiché depuis 2015 pour son appartenance à “la mouvance islamiste radicale”, a-t-on appris de sources concordantes.

Depuis le 20 avril dernier, et la mort d’un policier sur les Champs-Élysées, le lieu est devenu un point sensible de Paris.
Premières images des Champs-Elysées après qu’une voiture a foncé sur un fourgon de gendarmes.

Laisser un commentaire