74ème anniversaire de la Libération de Paris

La Libération de Paris est fêtée tous les ans le 25 août, cette année les commémorations auront lieu du vendredi 24 au lundi 27 août.

Les cérémonies commémoratives de la Libération de Paris ont commencé le 23 août avec un dépôt de gerbes le 19 dans la cour de la Préfecture de Police en présence du Ministre de l’Intérieur Gérard Collomb, où étaient réunis policiers, pompiers, anciens combattants, porte- drapeaux et représentants de la société civile.

Dès le 17 août les gardiens de prison se sont levés contre les occupants en libérant 553 prisonniers politiques; le Comité de Libération de la Police a alors décidé de lancer une offensive le 19. Plus de 2000 policiers réunis sur le parvis de la cathédrale Notre Dame sont entrés dans la Préfecture et ont  nommé un nouveau préfet, Charles Luizet.

Les journées commémoratives se sont poursuivies vendredi 24 août par le dépôt d’une gerbe salle des Prévôsts à l’Hôtel de Ville en hommage aux élus et fonctionnaires de la ville de Paris morts pour la France. Le soir, devant le jardin consacré aux combattants de la Nueve (9ème  compagnie de marche du Tchad de la 2ème DB du Maréchal Leclerc) qui furent les  premiers  à entrer dans la capitale pour la libérer, une dizaine de descendants de ces républicains espagnols ont pu faire part avec émotion des témoignages de leurs pères ou grand- pères.

Parmi les intervenants, la fille du Général Dronne qui commandait la compagnie composée de 160 soldats étrangers dont 146 espagnols en majorité anarchistes, mais aussi les descendants de Manuel Lozano et d’autres anciens combattants.

Il a aussi été question du devoir de mémoire  commencé par l’ancien maire de Paris, Bertrand Delanoe en 2004; il décida l’apposition de plaques commémoratives  entre la porte d’Italie et l’Hôtel de Ville. Depuis 2014, la maire actuelle, Anne Hidalgo a entrepris des négociations pour transformer le 33 rue des Vignoles (20è), siège de la CNT (Confédération Nationale du Travail). Ce lieu chargé d’histoire liée aux révolutionnaires de la guerre d’Espagne, résistants dans les maquis en France, soldats des Forces françaises libres, déportés du camp de Mauthausen et combattants anti-franquistes, accueille depuis 30 ans des artistes,  l’association Flamenco en France et la CNT. Le but est d’en faire un  lieu reconnu de liberté et de culture.

A la fin de la cérémonie, Anne Hidalgo entourée de son adjointe Catherine Vieu-Charrier en charge de la mémoire et du peintre Juan Chica Ventura a remis  à chaque famille une copie du portrait peint de son ascendant de la Nueve.

Le représentant du gouvernement de Pedro Sanchez en charge des anciens combattants était présent pour annoncer la décision de son gouvernement qui en cette même date a entériné de pratiquer l’exhumation du corps de Francisco Franco, le Caudillo , du mausolée de Valle de los Caidos où il repose depuis son décès en 1975.

Samedi 25 août, le 14ème arrondissement a accueilli 2 cérémonies; la première a eu lieu Avenue René Coty avec le dévoilement d’une plaque en hommage à 3  membres du Comité d’Action Militaire du Conseil National de la Résistance et la seconde devant la statue du Maréchal Leclerc, porte d’Orléans, cérémonie militaire en hommage à la 2ème DB.

En fin de journée, après une prise d’armes, un concert de mémoire a été proposé afin de faire revivre les années 1939-1945; la secrétaire d’état chargée des Anciens Combattants Geneviève Darrieusecq était présente aux côtés de la maire de Paris et de son exécutif ainsi que du préfet de police, Michel Delpuech. La partie musicale, entrecoupée par des textes lus par 2 artistes, Marion Isvi et Nicolas Evrard,  était assurée par les gardiens de la paix de la Préfecture.

Au programme,de grands auteurs, “La rose et le réséda” de Louis Aragon suivi de la musique du”Jour le plus long”; “Courage de Paul Eluar suivi de”j’ai deux amours”; “Couplet de la rue St Martin” de Robert Desnos suivi de “Suite française: Ile de France”; “Honneur et Patrie” de Pierre Brosselette suivi du “Chant des Partisans”; “Lappel” de Denyse Clairoin suivi du “Chant des marais”; “Il faudra que je me souvienne” de Micheline Maurel suivi de la “Marche de la 2ème DB”; “Paris, ma Grand’ville” de Roger Grenier suivi de la musique du film”Paris brûle-t-il” et “Lycéen Résistant” d’Yvan Denys suivi de “la        Marseillaise” qui a clôturé ce spectacle. Les personnalités ont ensuite salué les porte-drapeaux et les anciens combattants.

A partir de 21h, les invités ont pu assister à une diffusion sur écran géant du film  réalisé en 1966, “Paris brûle- t- il ?”de René Clément.

Dernière étape de cette 74ème commémoration, la cérémonie à l’Arbre Libération-Victoire, place Stalingrad (19è).

Laisser un commentaire