8ème édition du mondial du tatouage

VÉRONIQUE YANG

La 8ème édition du mondial du tatouage se tient du 9 au 11 mars à la Grande Halle de la Villette.

Le salon accueille 420 artistes de 40 pays différents. Depuis 2013, 140 000 visiteurs s’y sont rendus. Lors de l’édition de l’an dernier, 242 tatouages ont été présenté aux 8 concours. En ce qui concerne les chiffres, 1 jeune français sur 2 est tatoué et 55% considèrent le tatouage comme un art.

Pour cette fête où le tatouage est mis à l’honneur, rien n’a été oublié, expositions, concerts,concours, foodtrucks, séminaires, matériel.. Des gens de tous les horizons viennent découvrir l’art qu’est le tatouage, qu’ils souhaitent ou non se faire tatouer. Pendant 3 jours, graphisme et cultures sont partagées

L’organisateur de ce mondial, Tin-Tin est né près de Paris en 1965 et a démarré sa carrière de tatoueur en 1984 alors qu’il faisait son service militaire à Berlin. Autodidacte, il préfère tirer son inspiration dans les livres d’art et d’illustration. Il se fait ainsi remarquer et devient très rapidement très réputé  dans de nombreux pays. Parmi ses clients, on compte Marc Jacobs, Jean-Paul Gaultier, Florent Pagny, Yannick Noah, Lio, Pascal Obispo, Julien Doré…et Kad Merad qui sera présent sur le salon cette année en tant que parrain de l’édition.

Tin-Tin a redéfini l’art du tatouage et s’est imposé en leader mondial dans le métier du freehand au réalisme. il est devenu le roi du tatouage français.

En 2003, il crée le SNAT dont il est toujours président afin de faire connaître l’art du tatouage et parvient à associer la profession aux projets réglementaires qui la concerne. En 2008, il co-écrit les textes d’application du décret sanitaire avec la Direction Générale de la Santé pour assurer aux tatoués et aux tatoueurs des conditions d’hygiène appropriées et optimales.

Le succès du mondial du tatouage va grandissant et prouve que le tatouage est devenu un art, le 10ème art, c’est pour cela que Tin-Tin organise tous les ans une nouvelle édition avec de nouvelles influences.

Le concours de tatouage est le moment crucial du salon, c’est l’occasion pour chaque tatoueur d’exposer ses meilleures créations au grand public et aux médias (meilleur dos, meilleure couleur, etc…).

Pour l’occasion, un jury de tatoueurs est réuni: Filip Leu, Bill Salmon, Luke Atkinson, Karl Barba et pour la première fois cette année, Mark Mahoney dont Johnny Hallyday, Brad Pitt et Angelina Jolie ont été les clients. Cette année, la récompense du best of day/best of show sera un masque “hannya” en bronze sculpté par Tin-Tin.

En ce qui concerne les concerts, il y en a 2 vendredi (Mass Hysteria et Betraying the Martyrs), 2 samedi (Graveyard et Black Moth) et 1 dimanche (The Red Goes Black).

Programme des concours: 3 le 9 mars à 15h30, 17h30 et 18H30 (meilleur petit noir et gris, meilleur petit couleur, best of day), 3 le 10 mars à 15h, 17h, 18h15 (large noir et gris, large couleur, best of day) et 2 dimanche 11 mars à 14h30 et 17h30 (meilleur dos et intégral, best of show).

Une exposition Shawn Barber est organisée réalisée d’après des photos prises au Mondial du Tatouage 2017. Tin-Tin sera présent pour dédicacer le livre du mondial, “Sous le regard de Tin-Tin” écrit par François Chauvin et illustré par les photos d’Anthony Dubois et Valéry Guedes. Il comporte le portrait de 100 tatoueurs ainsi qu’une interview et une sélection des plus belles oeuvres.

Le tatouage est un dessin décoratif ou symbolique réalisé en injectant de l’encre sous la peau entre le derme et l’épiderme à l’aide d’aiguilles ou objets pointus. Auparavant, il était effectué avec de l’encre de Chine ou des encres à base de charbon ou de suif. De nos jours il s’agit plus d’encres contenant des pigments.  C’est un art pratiqué depuis plusieurs milliers d’années dans le monde entier. Il peut être réalisé pour des raisons symboliques, religieuses ou esthétiques. C’était aussi un mode de marquage utilisé pour l’identification des esclaves, des prisonniers ou des animaux domestiques. On retrouve des tatouages dans toutes les civilisations et depuis 3500 ans avant Jésus Christ.

La culture japonaise est une des cultures les plus liée au monde des tatouages, les membres de la mafia et du crime organisé japonais qui aurait été créé par des samourais,  les yakusas ont le dos et les membres recouverts, plus on est en haut de la hiérarchie, plus on a de tatouages.

Laisser un commentaire