Aménagement des grandes places parisiennnes

Véronique  YANG

Depuis quelques temps, Paris a lancé des appels d’offre afin de réaménager des grandes places parisiennes comme celle de la Bastille et de la Nation mais aussi l’aménagement de la porte de Montreuil.

La maire de Paris s’était engagée durant sa campagne à améliorer l’espace public en réaménageant 7 places parisiennes( Bastille, Fêtes, Gambetta, Italie, Madeleine, Nation et Panthéon) à l’instar de la Place de la République.  Ce projet dont le budget global est à hauteur de 30 M d’euros, a été mené de façon collaborative avec les conseils de quartiers . Des réunions concernant la Bastilles et la Nation se sont déroulées respectivement les 18 et 19 décembre derniers afin de réunir le maires des arrondissements concernés  (4-11-12-) et de proposer le projet conçu par les architectes Bernard Althabegoity et Annick Bayle et OGI bureau d’études techniques.  Depuis le début de la concertation entre juin et septembre 2015, qui s’est déroulée jusqu’en avril 2016, les habitants, associations et partenaires institutionnels  ont pu débattre et poser des questions relatives aux projets afin de répondre aux attentes des usagers et définir les futurs aménagements.

Afin de parvenir à la réussite de cette démarche, des collectifs ont été créés et des réunions publiques locales ont été organisées parmi lesquelles:

  • Des stands ou ateliers dans le cadre de 3 forums (forums des associations du 5ème, du 12ème et du 13ème, forum de la démocratie locale du 11ème) qui ont réuni plus de 350 personnes pour réfléchir autour des projets de réaménagement.
  • 7 marches exploratoires et 8 ateliers participatifs
  • Des entretiens individuels avec des acteurs clés tels que la bibliothèque Sainte-Geneviève, JP Garcia Organisation ou encore la Pinacothèque
  • Des réunions spécifiques d’échanges avec les associations de cyclistes, de personnes à mobilité réduite ou en situation de handicap, spécialisées dans le domaine de l’égalité d’accès des femmes et des hommes à l’espace public
  • Des questionnaires sur site sur différentes places (370 réponses collectées)
  • Des rencontres sur site via l’application mise en place
  • Une concertation avec les enfants via un concours de dessin

De ces réunions se sont dégagés des objectifs communs à toutes les places afin de rendre les lieux plus conviviaux donnant  d’avantage d’espaces aux usagers,  facilitant le déplacement des piétons et des cyclistes, favorisant l’accès aux transports en commun, créant des espaces verts tout en mettant en valeur l’architecture et l’histoire des lieux, mais aussi en facilitant le sport, les activités culturelles et artistiques tout en se posant sur des mobiliers innovants nés de l’économie sociale et solidaire. Réorganiser ces places est aussi un moyen de lutter contre la pollution et de donner d’avantage de place aux piétons tout en sécurisant la traversée des lieux en une seule fois.

Il est donc prévu de gagner 50% d’espace tout en gardant au plus 4 files de circulation sur un ruban de 12 mètres de large maximum pour chacune des places mais aussi de réduire le bruit en supprimant les pavés.

En ce qui concerne la place de la Bastille, une grande percée sera faite afin d’ouvrir la perspective du port de l’Arsenal, de la colonne de juillet inaugurée en 1840 qui pourrait être ouverte au public et de l’Opéra Bastille qui pense ouvrir ses spectacles à l’extérieur. Le moyen de se rendre à la gare de Lyon depuis la Bastille pourra se faire en bus, taxi, vélib’ou véhicules électriques par la rue de Lyon qui leur sera réservée

En ce qui concerne la place de la Nation, une des plus vastes places parisiennes, il s’agit d’ouvrir l’axe du cours de Vincennes et un vaste espace au coeur de l’est parisien. Tout comme la place de la Bastille, elle est le théâtre des manifestations populaire. Elle a été le cadre des plus grandes concertations. Le projet adapte de nouveaux espaces avec l’apaisement des contre-allées, l’animation des espaces piétons, l’amélioration des cheminements cyclables, la reconquête du jardin central avec valorisation de la statue et l’augmentation de la surface végétalisé. Un véritable lieu convivial.

Début des travaux de voirie, selon les places en 2017. L’ensemble des travaux durera jusqu’en 2019.

Toujours dans les projets de la maire de Paris, on retrouve la transformation des portes de Paris en places du Grand Paris, créant ainsi  la continuité entre les arrondissements périphériques et les villes limitrophes au delà du périphérique.

Le projet d’aménagement de la Porte de Montreuil  est un projet de renouvellement urbain entre la porte de Bagnolet et la porte de Vincennes. Un renforcement de la végétation ainsi que la création de nouvelles activités économiques et d’emplois. La proposition vise à animer et occuper les espaces en les rendant utiles.

En ce qui concerne le rond-point,  il sera inséré dans la ceinture verte avec une place privilégiée à la circulation douce des piétons et des cyclistes et à l’installation de commerces et activités.

A cet effet, un appel à projet international “Reinventing Cities” a été lancé pour la création de nouveaux bâtiments autour de la place et le long du périphérique en s’adressant aux meilleures équipes dans le monde. L’organisation d’ateliers permettra d’aboutir aux premiers  aménagements dès 2019.

Le maire de Montreuil, Patrick Bessac se réjouit de ce projet et de la collaboration de sa ville avec Paris. Au delà, il imagine la continuité de la porte de  Montreuil et la ZAC Fraternité, la rue de Paris et la place de la Croix de Chavaux.

 

Laisser un commentaire