Après le sommet “Tech for good” hier à l’Élysée, le salon “VivaTech” consacré aux nouvelles technologies

À partir d’aujourd’hui à la Porte de Versailles et jusqu’au samedi 26 mai, Viva Tech franchit un cap en termes de taille cette année, avec plus de 2.000 exposants.

Pour la troisième année d’affilée, Paris devient la capitale mondiale de l’innovation et des start-up durant trois jours à l’occasion de l’événement Viva Technology.

Comme l’année dernière, Emmanuel Macron a pu une nouvelle fois mesurer combien le monde des start-up lui était favorable, à l’occasion de sa visite jeudi.

Accompagné du président rwandais Paul Kagame où l’Afrique est cette année mise à l’honneur le président français a parlé avec des créateurs de start-up africaines.

Tout au long des allées du salon, il a constamment été interpellé par les participants, alors qu’il a fait de son positionnement « pro start-up » un message du début de son quinquennat.

« On n’a pas robotisé, on a perdu en compétitivité et on a subi les délocalisations. Moi je suis pour qu’il y ait un changement technologique accompagné, ça veut dire qu’il faut former ».

L’ambition internationale de VivaTech se traduit également par un focus sur le développement des technologies en Afrique. Plus de 100 start-up parmi les plus prometteuses du continent sont présentes cette année.

Des grands noms de la tech mondiale restent fidèles au salon, comme Alibaba, Cisco, Facebook, Google, IBM, Lenovo, Orange et Tencent.

« Je pense que les gens sont en train de réconcilier avec la techno, je crois qu’il n’y a pas de fatalité et moi je pousse ça depuis le début. La technologie n’a de sens que si elle est encadrée et si elle est au service de l’humain», a déclaré Emmanuel Macron sur le stand de bpifrance, où il se faisait présenter un exosquelette par une jeune entreprise française.

À l’occasion de son discours dans une salle de conférences remplie à ras bord, le président a alterné le français et l’anglais, pour parler à la communauté française et l’encourager à se lancer, tout en rappelant les mesures prises depuis un an.

Mark Zuckerberg, fondateur et patron de Facebook à Paris alors qu’il traverse la période la plus mouvementée de sa carrière après les révélations de l’affaire Cambridge Analytica, un scandale qui a mis en lumière la gestion parfois douteuse des données personnelles des internautes et qui a secoué l’ensemble du monde de la tech, a évoqué à nouveau le sujet sur le Salon, après avoir répondu mardi aux questions des députés européens à Bruxelles.

Au total, ils étaient une soixantaine de dirigeants de l’industrie du numérique au côté du président de la République pour le premier sommet du genre, “Tech for good”. Et s’ils sont présents à Paris, ce n’est pas que pour s’afficher au côté d’Emmanuel Macron, mais aussi pour participer au salon Viva Technology.

Mark Zuckerberg (Facebook), Dara Khosrowshahi (Uber), Satya Nadella (Microsoft), Jimmy Wales (Wikipedia), Ginni Rometty (IBM)… des grands patrons de la high-tech mondiale ont été reçu hier à l’Élysée par Emmanuel Macron et aujourd’hui à Viva Tech.

Emmanuel Macron Viva TECH 2018
Emmanuel Macron, Paul Kagame
Mark Zuckerberg, PDG de Facebook
Jacquelline Fuller, Présidente de Google.org
John Kerry
Will Shu, PDG de Delivroo
Tony Elumelu, président de United Bank for Africa

Laisser un commentaire