Après le ring, la scène pour l’ancien boxeur Fabrice Bénichou

Daniel LAMBERT

Entretien avec Fabrice Bénichou

Daniel  Lambert: Combien d’ années de boxe as tu derrière toi?

Fabrice Bénichou: 37 années  de boxe ,  70 combats, 46 victoires dont la moitié par ko  3fois champion du monde et 5 fois champion d’Europe.

D.L.:Comment  as tu eu l’idée de passer de la boxe au théâtre?

F.B.: Je suis revenu  à mes premières amours,  on retrouve des émotions,  des sensations, le public il y a plein de paramètres qui sont  analogues, ça permet de pas se sentir perdu, quelque part savoir contrôler son stress, sa  peur. A 52 ans,  ancien champion de boxe,  ancien artiste de variété  j’ai tourné dans le monde entier, j’ai vécu dans 70 pays.  Après un long passage à vide. Sur scène je m éclate,  je revis.

C’est dans une salle de sport que j’ai fait la connaissance du directeur du théâtre Montmartre-Galabru, Éric Reynaud-Fourton. On a sympathisé et, quelques jours plus tard, il est venu me proposer de faire un spectacle inspiré par mes livres: Putain de vie!, ( Plon), et Mon dernier combat,( Le Cherche Midi, NDLR) et de mon histoire. Ça m’a plu. On a travaillé longtemps, on a mis sept mois, sept mois de boulot, pour arriver à un bon résultat .

J’avais des problèmes de mémoire  dus  à la boxe, les coups m’ont atteint .Maintenant ça va beaucoup mieux,  je suis en train de remonter la pente. Psychologiquement, je commence à exister de nouveau. Le spectacle est un moyen de ressusciter.

Son one-man-show, Fabrice Bénichou le joue les vendredi et samedi soir. Il a joué de septembre 2016  a fin mai 2017 dans une petite salle à Paris, le théâtre Montmartre-Galabru. En pantalon et tee-shirt noir qui attire l’attention sur les tatouages tribaux dont ses bras sont couverts,un costume de scène proche de sa tenue de ville.

Une tournée est en préparation ainsi qu’un projet de cinéma.

La vie de Fabrice Bénichou, 52 ans, est une fresque qu’il a détaillé dans ses deux  livres « Puain de vie! » paru en 2007 et « Mon dernier combat ». Il a eu la chance de rencontrer Fabienne Barbier , comédienne et professeure de théâtre qui l’a préparé. « Elle a fait de moi un artiste, je lui dois beaucoup » tient il a souligner.

La pièce a été écrite directement au théâtre en collaboration avec Eric Reynaud-Fourton, ce n’est pas une transcription directe du livre ,précise Fabrice Bénichou.

 

Laisser un commentaire