Attentat à Londres: la police britannique a identifié deux des trois assaillants

GABRIEL MIHAI

Deux hommes de 27 et 30 ans sont à l’origine des attentats qui ont fait 7 morts sur le London Bridge et à Borough Market samedi.

Deux des trois noms son désormais connus. La police britannique a identifié Khuram Shazad Butt, un Britannique né au Pakistan, et Rachid Redouane (30 ans), de nationalité marocaine ou libyenne, comme deux des trois hommes qui ont foncé sur la foule au London Bridge puis poignardé au hasard dans les rues samedi soir. L’attentat a tué sept personnes, sans compter les trois assaillants abattus par la police.

Ces deux hommes viennent du quartier de Barking, dans l’est de Londres. Plusieurs perquisitions et interpellations ont été effectuées dans ce secteur dès le lendemain de l’attentat. Le troisième homme n’a pas encore été nommé par Scotland Yard.

Le commandant de l’unité antiterroriste Mark Rowley a déclaré que Khuram Shazad Butt, 27 ans, et Rachid Redouane, 30 ans, avaient participé avec un troisième complice encore en cours d’identification à l’attaque, qui a fait sept morts et une cinquantaine de blessés.

Khuram Butt était connu des services de police et de renseignement, qui n’avaient toutefois pas d’éléments laissant penser qu’il préparait un attentat. Rachid Redouane, quant à lui, n’était pas connu des services. Tous deux sont originaires du quartier de Barking, dans l’est de Londres, selon le communiqué.

Samedi soir, les trois assaillants ont percuté des piétons à bord d’une camionnette Renault blanche en fonçant dans la foule sur le London Bridge, avant d’abandonner leur véhicule et d’attaquer les passants à l’aide de couteaux dans le quartier voisin de Borough Market.

Samedi soir, les trois assaillants ont percuté des piétons à bord d’une camionnette Renault blanche en fonçant dans la foule sur le pont de Londres, avant d’abandonner leur véhicule et d’attaquer les passants à l’aide de couteaux dans le quartier voisin de Borough Market.

L’attentat a été revendiqué par le groupe État Islamique. Parmi les sept morts figurent plusieurs étrangers, dont un Français et une Canadienne, et 36 blessés étaient toujours hospitalisés lundi soir, dont 18 dans un état critique.

Laisser un commentaire