Au Salon de l’agriculture de Paris, Emmanuel Macron a été sifflé mais aussi applaudi

GABRIEL MIHAI

La visite du président français ce samedi au Salon de l’agriculture de Paris a donné lieu à quelques échanges tendus avec des agriculteurs venus protester.

La journnée agitée pour Emmanuel Macron, en visite au Salon de l’Agriculture. Le chef de l’État, arrivé sur place aux alentours de 7h45 pour inaugurer la 55e édition du Salon, a eu droit à un accueil partagé entre deux ambiances, assurées d’une part par les détracteurs qui le sifflaient et, d’autre part, par des visiteurs scandant son prénom et désireux de lui serrer la main.

Les sifflets émanaient de jeunes agriculteurs qui ont brandi des T-shirts portant l’inscription «Attention agriculteurs en colère».

Le président est allé à la rencontre de certains des siffleurs, des céréaliers qui protestaient contre la fin du glyphosate, un herbicide, et le projet d’accord. «Je vous engueule parce que j’aime pas qu’on me siffle derrière; mais après je viens vous voir et on s’explique», leur a-t-il dit calmement, promettant que «personne ne sera laissé sans solution».

« Vous m’avez sifflé dans le dos depuis tout à l’heure », a répliqué Emmanuel Macron. « On est chez nous ici monsieur », a renchéri l’agriculteur – ce à quoi le chef de l’État a répondu : « On est chez nous tous, ça s’appelle la France et c’est une République ».

« On a besoin qu’il (Emmanuel Macron) nous explique un peu plus en détails quelles mesures il veut mettre en place pour s’assurer qu’aucun produit n’arrive dans notre pays sans respecter les règles et les attentes des consommateurs », expliquait l’agriculteur.

Jeudi, le président Macron avait prévenu 700 jeunes agriculteurs reçus au palais présidentiel de l’Élysée qu’il se «moquait totalement» de l’ambiance dans laquelle il serait reçu, étant concentré sur la construction du «visage de la France agricole des prochaines années». «L’agriculture française est aussi une terre de conquête, il y a beaucoup de choses à faire», a-t-il déclaré samedi.

Plus tôt, le président avait été accueilli par des agriculteurs déguisés, des bousculades et des applaudissements pour sa première visite en tant que président de la République.

Le président a quitter le Salon de l’Agriculture à 20h30, après une journée entouré des agriculteurs et les animaux.

 

Laisser un commentaire