Le créateur de Sidaction vient de nous quitter

Véronique YANG

Pierre Bergé, homme d’affaires, mécène et créateur de Sidaction avec Line Renaud vient de nous quitter à l’âge de 86 ans.

L’ancien compagnon d’Yves St Laurent est décédé suite à une longue maladie à son domicile de St Rémy de Provence dans les Bouches du Rhône. Il était à la tête des » Fondations-Bergé-St Laurent » à Paris et  « Jardins Majorelle » à Marrakech. Il était connu pour son engagement dans la lutte contre le sida et ne cachait pas ses opinions politiques; Aux dernières présidentielles, il avait soutenu Emmanuel Macron. Au paravent, il était aux côtés de François Hollande et François Mitterrand.

Pierre Bergé est né le 14 Novembre 1930 à Arceau près de l’île d’Oléron d’un père fonctionnaire des impôts et d’une mère institutrice, soprano amateur. Il fait ses études au lycée Fromentin de la Rochelle mais arrête ses études alors qu’il a 15 ans. Il part à Paris à 18 ans; interressé par la littérature, il aimerait devenir journaliste ou écrivain.

A l’âge de 20 ans, il devient marchand de livres. Il rencontre alors Mac Orlan, Cocteau, Camus, Sartre, Breton, Buffet dont il devient le compagnon pendant 8 ans. En 1958, il rencontre Yves St Laurent et gère sa carrière alors que ce dernier est encore styliste chez Dior et créateur de sa première collection « Trapèze ».

Alors que Dior licencie St Laurent et le remplace par Marc Bohan, ils décident de créer ensemble leur propre maison de couture avec l’aide de Mark Robinson originaire d’Atlanta en Géorgie qui  fournit les fonds. En 1966, ils s’associent à Didier Grumbach pour sortir la marque de prêt à porter « Yves St Laurent Rive Gauche ». Patron de gauche, il n’hésite pas à défiler à la » Fête de l’Humanité »et en 1974, il devient président de la chambre syndicale des couturiers et créateurs de mode et crée en 1986 « l’Institut français de la Mode », centre de formation et d’expertise des professionnels de la mode et du textile. Après le départ du couturier, la maison YSL ferme ses portes en 2002 et Pierre Bergé  en rachète les parts pour un euro symbolique afin d’en assurer le plan social. C’est la même année que sa Fondation est reconnue d’utilité publique ( conservation de l’œuvre d’Yves Saint Laurent, l’organisation d’expositions et le soutien d’activités culturelles et éducatives. La Fondation est inaugurée en 2004, avec l’exposition : Yves St Laurent, dialogue avec l’art.

De 1977 à 1982, il dirige le théâtre Athénée-Louis Jouvet qu »il avait racheté. Son amour de la musique et des arts en général le conduit à être nommé en 1988,président de l’Opéra National de Paris jusqu’en 1994 puis président d’honneur.

En 2000, il devient PDG de la brasserie de luxe parisienne, « Prunier », spécialisée dans le caviar français. En 2001, il crée à Paris, rue Drouot, une société de vente volontaire, la Maison Pierre Bergé et associés, qui dispose également d’une antenne à Bruxelles . C’est aussi un mécène qui permet le restauration de la maison de Cocteau à Milly la Forêt et celle de Zola à Médan en 2011.

Pierre Bergé était une personne engagée en politique et dans ses conviction. Après avoir rencontré  en 1984 François Mitterrand avec qui il devient ami, il le soutient dans sa campagne de 1988 en participant à tous ses meetings mais en 1995, il soutient Jacques Chirac. Pour les municipales à Paris, il soutient la gauche et  Bertrand Delanoe en 2001 et 2008 mais aussi Ségolène Royal en 2007.

C’était aussi un militant qui menait son combat pour défendre la cause gay, le mariage homosexuel en épousant en 2017 son compagnon le paysagiste américain Madison Cox, la PMA, la GPA et l’adoption pour les couples homosexuels. Il s’était aussi pacsé avec Yves St Laurent peu de temps avant le décès de ce dernier en 2008.

On connait aussi Pierre Bergé en tant que Propriétaire dans la presse; il lance le magazine « Globe » en 1987 puis en 1990 avec Jacques Rosselin « Courrier International » puis le magazine gay « Têtu » entre 1995 et 2013. En 2010, associé à Matthieu Pigasse et Xavier Niel, il devient  majoritaire du groupe La Vie-Le Monde.

Engagé dans la lutte contre le Sida depuis  les années 80 en présidant Arcat Sida, il fonde en 1994 avec Line Renaud « Ensemble contre le Sida » qui deviendra Sidaction, association à laquelle il donnera en 2009 une partie des bénéfices de la « vente du siècle » de la collection privée qu’il avait avec Yves St Laurent soit 375 millions d’euros en faveur de la recherche. La même année, alors qu’il se déclare atteint de myopathie, il crée le Fonds de Dotation Pierre Bergé pour le sida en versant pendant 5 ans 2 millions d’euros par an. Sa participation financière fut aussi très importante pour l’association ACT UP créée en 1989.

Pour toutes ces raisons, il avait reçu de nombreuses distinctions

  • grand officier de la Légion d’honneur
  • officier dans l’ordre national du Mérite
  • commandeur dans l’ordre des Arts et des Lettres
  • officier dans l’ordre d’Orange-Nassau (Pays-Bas)
  • grand cordon du Wissam alaouite (Maroc) depuis décembre 2016

Il fut aussi l’auteur de plusieurs publication dont  » Liberté, j’écris ton nom » en 1991 et Yves St Laurent, une passion marocaine en 2010 ou St Laurent rive gauche, la révolution de la mode en collaboation avec Jéromine Savignon en 2011.

A l’annonce de son décès, de nombreuses personnalités lui rendent hommage dont le président de la république Emmanuel Macron, l’ex ministre de la culture Jack Lang , le violoniste Renaud Capuçon, Line Renaud, François Hollande, Anne Hidalgo, Jean-Luc Roméro adjoint à la mairie du 12è arrondissement de Paris.

Laisser un commentaire