Déception des Gilets Jaunes pour leur anniversaire

Les blacks-blocs sabrent le champagne à coups de casse mais les Forces de l’Ordre ont gagné leur PARIS.

Les « Gilets Jaunes » se sont donnés rendez-vous pour le 52e samedi consécutif, soit une année de manifestations à rude épreuve depuis le 16 Novembre 2018. Leurs colère et protestations à caractère social sont à l’origine provoquées par l’augmentation du prix des carburants et de la taxe sur les produits énergétiques, imposées par le Gouvernement d’Edouard Philippe. Le Président de la République cèdera en proposant de maigres solutions. Mais l’arrogance du chef d’état attisera jusqu’à ce jour, la colère chez les citoyens(nes) « Gilets Jaunes » vivant dans la précarité ou de faibles revenus.

Samedi 16 Novembre 2019, les organisateurs et les « Gilets jaunes » se sont rassemblés pacifiquement dans les grandes villes et ronds- points symboliques, pour manifester dans un esprit bon enfant et célébrer le fatidique « Anniversaire » de leur mouvement socio-apolitique.

Malheureusement, la fête grandeur nationale, a été perturbée et gâchée par des fauteurs de troubles « blacks-blocs », qui ont saccagé du matériel urbain, dévasté des magasins et un centre commercial, brûlé des voitures dont un véhicule de police, agressé et outragé les forces de l’ordre avec des projectiles.

Nuages de fumée et grenades lacrymogènes, suffocations respiratoires et picotements oculaires ont dispersé les manifestants Gilets Jaunes, sympathisants et  curieux, dont certains se sont réfugiés dans les rares boutiques ou commerces restés ouverts, tels que le cinéma UGC ‘Place d’Italie’, qui n’a pas hésité à leur offrir l’hospitalité.

La Place d’Italie (75013) a été, dès 11h du matin, le centre des attaques causées par des black-blocs déterminés à tout détruire et, provoquer les forces de l’ordre, en leur jetant des projectiles récupérés dans des sites de chantiers implantés dans le cadre de rénovation et d’aménagement de la place.

Le maire du 13e arrondissement, Jérôme Coumet, avait préalablement déconseillé le lieu pour toute manifestation.

Suite au climat nuisible, la manifestation des « Gilets Jaunes » a été annulée par ordre du Préfet de Paris, Didier Lallement, pour ne pas les associer aux vandales.

Châtelet-Les-halles (75001) et Place de la Bastille (75011) ont subi également des dégradations aussi importantes. Il en a été de même à Lyon, Lille, Nantes, Toulouse, Bordeaux…

L’assaut des forces de l’ordre, répliquant à l’aide du canon à eau, grenades lacrymogènes et l’usage de flash-ball, a permis d’étuver les casseurs semi-masqués et de les maintenir dans leur axe de visibilité, en quadrillant large. Afin de protéger les sites avoisinants dont, la prestigieuse ’Avenue des Champs Elysées’, jouissant de son tourisme et chalands à quelques semaines des fêtes de fin d’année.

PARIS gagné pour les Forces de l’Ordre mais grande désillusion pour les Gilets Jaunes.

Selon le Ministère de l’Intérieur : il y a eu 147 interpellations, 27 000 personnes ont manifesté Mais selon le compteur gilets jaunes : 39530 manifestants contre 282000 en Novembre 2018. Nombre de Blessés en cours. L’état des lieux des dégâts matériels sont en cours.

Laisser un commentaire