Décès de Jean-Pierre Marielle à l’âge de 87ans

Jean-Pierre Marielle est né le 12 avril 1932 à Dijon dans un milieu très modeste. Grâce à un professeur de son lycée, il se tourne vers le théâtre alors qu’il se destinait à des études littéraires et entre  au Conservatoire de Paris où il rencontre Jean-Paul Belmondo ou Jean Rochefort.

Après avoir interprété des seconds rôles durant les années 60, il change de registre et se fait remarquer dans des rôles dramatiques comme dans “Que la fête commence” de Bertrand Tavernier” en 1974. En 1975, il es nommé aux Césars pour son interprétation dans “Les galettes de Pont-Aven” de Joel Seria puis “Un moment d’égarement” de Claude Berri en 1977. Les rôles de comédie marqueront les années 80  grâce à sa voix et son regard ce qui lui vaudra d’être encore nominé aux Césars pour ” Tous les matins du monde”d’Alain Corneau en 1992, “Max et Jérémie” en 1993, “La Petite Lili” en 2004 et “Faut que ça danse ! ” en 2008 mais malheureusement, il n’en décroche aucun

Le représentant de parapluies, amoureux de l’amour dans “Les galettes de Pont Aven” a marqué le cinéma français par sa présence dans une centaine de films;  Jean-Pierre Marielle a fait sa dernière   apparition à l’écran en 2015 dans un téléfilm pour France 2, “Des roses en hiver”,  plaidoyer pour le droit de mourir dans la dignité où  il y incarnait un vieil homme gravement malade décidant de recourir au suicide assisté en Suisse.

Côté vie privée, il avait épousé Agathe Natanson en 2003 et avait eu un enfant d’une première union. Jean-Pierre Marielle s’est éteint à l’hôpital des 4 villes à St Cloud des suites de la maladie d’Alzheimer de laquelle il souffrait. Il s’était d’ailleurs mobilisé aux côtés de Jean Rochefort et d’autres artistes pour la lutte contre cette maladie.Ses obsèques  auront lieu dans la plus stricte intimité.

A l’annonce de sa mort, quelques heures après celle du rocker Dick Rivers, les réactions ne se sont pas faites attendre; le ministre de la culture, Franck Riesler, a salué la générosité et le charisme de l’acteur au théâtre comme au cinéma; les réalisateurs Josée Dayan, auteure de la série “Capitaine Marleau”  et Jean-Pierre Mocky lui ont aussi rendu  hommage, tout comme Pierre Arditi ou Fabrice Luchini.

Jean-Pierre Marielle

Laisser un commentaire