Décès de l’architecte Ieoh Ming Pei, concepteur de la Pyramide du Louvre

Ieoh Ming Pei, l’architecte sino-américain créateur de la Pyramide du Louvre s’est éteint à l’âge de 102 ans à New-York le 16 mai dernier.

Ieoh Ming Pei est né le 26 avril 1917 à Canton dans une famille de 5 enfants. A l’âge d’un an, il déménage avec sa famille à Hong Kong alors que son père dirigeait la Bank of China, puis ses parents s’installent à Shanghai en 1927 alors qu’il a 10 ans.  Malheureusement, il perd sa mère 3 ans plus tard et son père décide d’envoyer les enfants chez des parents éloignés. Il fait ses études chez les missionnaires protestants, très rigides, ne laissant aux loisirs qu’une demie-journée par mois. Pourtant le jeune homme trouve du temps pour le billard et les films américains avec  Charlie Chaplin et Buster Keaton; il apprend l’anglais en lisant la Bible et des romans de Dickens. A l’âge de 17 ans, il part aux Etats -Unis en Pennsylvanie pour y étudier l’architecture qu’il décide d’abandonner, ne partageant pas le style des “Beaux-Arts” et préférant le moderne. Il s’inscrit au MIT (Massachusetts Institute of Technologie) de Boston. Il y découvre dans des livres le style du franco-suisse Le Corbusier qu’il rencontrera en 1935; et son nouveau style international  lié à la simplicité des formes et à l’utilisation de matériaux comme le verre et l’acier.Il se rend 3 ans plus tard dans le Wisconsin, à Spring Green croyant pouvoir rencontrer Franck Lloyd  Wright. En 1940, il reçoit son diplôme et passe ensuite 2 ans au National Defense Research Committee (NDRC) où il travaille sur les bombes incendiaires. En 1948, Pei est recruté par le promoteur immobilier William Zeckendorf ; il établit sept ans plus tard son cabinet d’études indépendant; Depuis 1951, il a accumulé de nombreuses distinctions dont le Prix Golden Door de l’Université de Boston en tant que  membre d’honneur du Royal Institute of British Architects et de l’American Society of Interiors Designers en 1970, la Médaille d’or pour l’Architecture de l’Académie américaine des Arts et Lettres et la Médaille d’or d’honneur du National Arts Club ainsi que la Grande Médaille d’or de l’Académie d’Architecture de Paris en 1979, lauréat en 1983 du Prix d’architecture Pritzke, récompense internationale décernée chaque année depuis 1979 à un architecte vivant pour sa contribution dans ce domaine, la  Praemium Imperiale au Japon en 1989,  le Premier Prix d’Excellence de la Fondation Colbert à Paris en 1991, la Médaille Présidentielle en 1992, la Médaille d’Or Royale pour l’architecture en 2010.

Héritier d’un style international,  il est le concepteur de nombreux édifices aux lignes géométriques épurées  et irrégulières  à travers le monde inspirées quelquefois de bâtiments locaux. Parmi ses premières constructions, on retrouve la Banque nationale U. S. de Denver (Colorado) en 1952; la  National Gallery of Art de Washington en 1978; la pyramide du Louvre à Paris en 1989; la  tour de la Banque de Chine à Hong Kong, d’une hauteur de 367 mètres et restée la plus haute durant 4 ans; le musée Miho au Japon en 1997, enterré aux 3/4 pour préserver le site naturel classé, un tunnel amène les visiteurs jusqu’à l’entrée; le musée de Suzhou en Chine près de Shanghai inspiré des constructions locales en 2001, le  musée d’Art islamique de Doha au Qatar en 2008.
Le 30 mars dernier, pour l’anniversaire de la Pyramide du Louvre et en hommage à l’architecte sino-américain I.M.Pei, l’artiste JR a installé dans la Cour Napoléon un immense collage en trompe-l’œil, nommé ” le secret de la grande pyramide” , réalisé à partir d’un collage photographique créé par anamorphose de plus de  2000 bandes collées au sol.
A l’annonce de sa mort, les employés du Louvre se sont rassemblés pour un dernier hommage et ont applaudi pendant une minute.

Laisser un commentaire