Déclaration finale de la Conférence « No money for terror »

Le Président Emmanuel Macron a conclu le 26 avril la Conférence internationale de lutte contre le financement de Daech et d’Al-Qaïda, conférence dont il est à l’initiative.

Le 72 Etats participants se sont engagés à prendre les décisions et mesures suivantes :

– criminaliser le financement des déplacements et du recrutement des terroristes
– éliminer les obstacles aux échanges d’informations entre autorités compétentes
– encourager les partenariats avec les secteurs privé et financier
– renforçer les capacités des cellules de renseignement financier
– intensifier la détection des transactions suspectes
– sensibiliser les organismes de contrôle des exportations dans le domaine des armes
– améliorer la traçabilité et la transparence des flux financiers
– accroître la traçabilité et la transparence des fonds destinés aux organismes à but non lucratif et aux oeuvres caritatives
– anticiper et prévenir le risque de détournement des nouveaux instruments financiers
– travailler en collaboration avec l’industrie du numérique
– réaffirmer l’utilité des organismes nationaux et internationaux de gel et de saisie des avoirs
– renforçer l’efficacité de la coopération internationale
– soutenir la légitimité, la visibilité et les ressources du GAFI et des ORTG qui jouent un rôle central dans la lutte contre le blanchiment des capitaux
– renforçer notre engagement collectif envers les Etats qui ne satisfont pas aux normes ou manquent de capacités
– maintenir notre mobilisation commune contre le financement du terrorisme
Outre le GAFI, le FMI, l’OCDE, Les Nations Unies et la Banque mondiale apportent un soutien constant à cette lutte.

La prochaine conférence internationale se tiendra en Australie en 2019.

 

Laisser un commentaire