Découvrez la nouvelle équipe gouvernementale remaniée

Au terme du premier conseil des ministres de cette équipe gouvernementale, ce mercredi 17 octobre, les ministres et secrétaires d’État ont posé sur les marches du perron de l’Élysée.

L’attente a pris fin ce mardi matin : après deux semaines de discussions, l’Élysée a annoncé, ce mardi, la nouvelle équipe gouvernementale remaniée, censée apporter un “second souffle” au quinquennat d’Emmanuel Macron, après un été et une rentrée chaotiques. Au total, le gouvernement compte huit entrants avec également les arrivées de quatre secrétaires d’Etat. Il s’agit “d’une équipe renouvelée, dotée d’un second souffle, mais dont le mandat politique reste le même”, a commenté l’Elysée.

Le gouvernement devra, dans les prochains mois, montrer plus de flexibilité à l’égard des 16 millions retraités. La question de la conversion des 42 régimes de retraites actuels en un régime universel doit elle aussi être tranchée.

Christophe Castaner, devient ministre de l’Intérieur en remplacement de Gérard Collomb, démissionnaire. Il sera secondé par Laurent Nuñez, désigné secrétaire d’Etat. Laurent Nuñez est l’actuel patron des services de renseignement intérieur, la DGSI. Lors de la passation de pouvoir avec Edouard Philippe, qui assurait l’intérim à ce poste, le premier ministre a estimé que Castaner était “parfaitement armé pour faire face à cette mission”.

Didier Guillaume, devient ministre de l’Agriculture en remplacement de Stéphane Travert, qui quitte le gouvernement. Lors de la passation de pouvoir, Didier Guillaume a assuré qu’il allait être un “inlassable militant, défenseur et promoteur de l’agriculture”.

Franck Riester, remplace Françoise Nyssen au ministère de la Culture.
Christelle Dubos, devient secrétaire d’État auprès d’Agnès Buzyn, la ministre des Solidarités et de la Santé.
Gabriel Attal, devient secrétaire d’État auprès du ministre de l’Éducation nationale.
Marc Fesneau est désormais chargé des Relations avec le Parlement, en remplacement de Christophe Castaner.

Jacqueline Gourault, qui était secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur, devient ministre en charge de la Cohésion des Territoires, en remplacement de Jacques Mézard. A la tête d’un grand ministère, elle est secondée par Sébastien Lecornu, nommé ministre auprès d’elle chargé des collectivités territoriales, et Julien Denormandie, ministre chargé de la ville et du logement.

Emmanuelle Wargon est nommée secrétaire d’Etat auprès du ministre de la transition écologique et solidaire en remplacement de Sébastien Lecornu.
Agnès Pannier-Runacher est également nommée secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances.
Mounir Mahjoubi, ex-secrétaire d’État auprès du Premier ministre chargé du Numérique, passe sous la tutelle de Bruno Le Maire et de Gérald Darmanin à Bercy.
Marlène Schiappa a désormais en charge, en tant que secrétaire d’État , la lutte contre les discriminations.

De la jeunesse, du dialogue avec le local, de la lutte contre la pauvreté… De quoi faire espérer à l’exécutif que la page de cet été chaotique est enfin tournée.
Emmanuel Macron a assuré mardi qu’il n’y aura “ni tournant ni changement de cap” de sa politique et que sa “volonté d’action” sera “plus forte encore” après le remaniement gouvernemental.

 

Laisser un commentaire