Eau de Paris et Prix du Graffiti et du Street Art 2018: les lauréats

Le “Prix du Graffiti et du Street Art” 2018  a été remis jeudi 6 septembre au  “Pavillon de l’eau”, avenue de Versailles dans le 16ème arrondissement de Paris.

Créé en 2014 par le président de l’association “Graff Art, Cédric Naimi, ce prix récompense de jeunes talents qui nous font découvrir des oeuvres différentes de celles que l’on peut trouver sur les murs  et palissades  ou des lieux publics comme à “La Friche” dans le 18ème.

Depuis 2014, le concours est un rendez-vous incontournable avec un nouveau thème à chaque édition, l’énergie pour la première et l’écologie pour la seconde deux après en 2016; cette année pour la troisième fois, le fil rouge a été “L’eau dans la ville” en partenariat avec “Eau de Paris”, une manière de sensibiliser le public et particulièrement les parisiens aux enjeux liés à sa consommation, à son accessibilité et à sa qualité qu’elle soit plate ou gazeuse.

Avant cette exposition, les 23, 24, 30 juin et 1er juillet, les parisiens ont pu découvrir 20 street-artistes dans leur travail autour de 20 fontaines situées dans les 20 arrondissements de la capitale.

Artistes graffeurs spécialistes de l’art urbain ont pu postuler jusqu’au 15 août pour promouvoir la créativité autour du thème choisi, quel que soit son âge et sa provenance. La sélection s’est faite à partir de photos des oeuvres envoyées  (fresques réalisées ou pas en freestyle ou en 3D avec ou sans pochoirs et sur le thème de l’eau) .

Charlotte Regnault, commissaire de l’exposition et directrice de la galerie Nunch dans le 5ème arrondissement de Paris nous guide dans cette découverte de l’art urbain contemporain.

Sur la totalité des œuvres réalisées, 83 (dont 6 “hors concours”) ont été retenues et exposées au Pavillon de l’eau (Paris XVIème) dès le 5 septembre pendant deux mois et se verront rassemblés dans un catalogue collector édité à 4 000 exemplaires. S’ensuivront une campagne d’affichage, de publicité, une distribution de flyers avant et après le concours ainsi qu’au mois de novembre, une exposition à Bruxelles.

Le  jury était composé de 6 membres dont la présidence était assurée par Célia Blauel, adjointe à la Maire de Paris chargée du développement durable, de l’eau, de la politique des canaux et du “plan climat, énergie territorial”, et composé de l’éminant marchand d’art, commissaire-priseur et Président d’honneur du Palais de Tokyo, Pierre Cornette-de-Saint-Cyr; l’architecte Alain-Dominique Gallizia, créateur de la collection portant son nom, regroupant environ 400 toiles pour faire ainsi reconnaître l’art du graffiti (tags, signatures, enchaînement de lettres, remplissage d’écriture et création de figures) à travers les médias et les expositions ventes caritatives; l’artiste pluridisciplinaire et auteur de Paris Tonkar, Tarek Ben Yakhlef; le créateur de “l’Aérosol” à Paris et fondateur de Maquis Art, David Benhamou; l’expert en art urbain et conseil pour Crait+ Muller à Drouot, Jean-Marc Scialom.

Les 3 lauréats ont reçu chacun un trophée ainsi qu’une contribution financière lors du vernissage le 6 septembre ; le prix à partager étant de 6 000 euros. Eau de Paris quant à elle, a décerné un prix d’honneur du grand public.

1er prix:”L’eau dans ma ville” Doudou Style 2018  (Technique mixte sur  toile).                                  Artiste qui a peint la Fontaine Wallace de l’esplanade Roger Linet (devant la Maison des Métallos), Paris 11.

2éme prix: “17h46, Paris” Saype 2018 ( mixte sur toile et plexiglass)

3ème prix: “Il faut se méfier de l’eau qui dort” LOVE ONER 2018                                                       Artiste qui a réalisé une performance à l’Albien de la Butte aux Cailles, Paris 13.

4ème prix:  Le Prix du Public (Les visiteurs pourront voter pour leur œuvre coup de cœur. L’artiste récoltant le plus de votes se verra remettre le ″Prix du public Eau de Paris″ en fin d’exposition le 3 novembre prochain).

Laisser un commentaire