En Ukraine la fiction est devenue réalité dimanche

Âgé de 41 ans, l’homme, qui n’a aucune expérience en politique, est devenu très populaire grâce à la télévision, en particulier en jouant le rôle principal dans la série “Le serviteur du peuple”. Il y incarne un professeur d’histoire, propulsé à la présidence du pays, qui se confronte à une classe dirigeante corrompue.

Il s’appelle Volodymyr Zelensky, il est comédien et le prochain président de l’Ukraine. Dans un pays toujours gangréné par la corruption, le message de cette série télévisée trouve un large écho auprès des téléspectateurs ukrainiens. “Je suis un nouveau visage, je n’ai jamais fait de politique, je viens d’un secteur considéré comme propre, la télévision et le cinéma. Les gens me connaissent bien et ils peuvent s’identifier à moi”, dit-il.

Considérant que l’Europe de l’Est fait partie du passé communiste et constitue une véritable industrie de la corruption, la liberté et la démocratie sont aujourd’hui de plus en plus recherchées dans les Balkans.

La chute des régimes communistes de 1989 a mis à jour, dans l’espace contrôlé depuis plus de quarante ans par l’Union soviétique, d’anciens conflits entre nations, ethnies et religions qui n’avaient pas été résolus, mais seulement “gelés” sous des régimes totalitaires. L’expérience acquise dans la transition post-communiste peut être utile pour désamorcer les conflits actuels aux niveaux européen et mondial.

Trois décennies après la chute des régimes communistes en Europe de l’Est, mettra en lumière l’importance des dirigeants qui ont changé l’histoire en 1989, en proposant de partager leur expérience immédiate de la transition du communisme à la démocratie et à la gestion des conflits. pendant cette transition.

La fulgurante ascension de Volodymyr Zelensky a été favorisée par le désamour des électeurs ukrainiens face à des élites éclaboussées par des scandales de corruption à répétition et par leur déception cinq ans après le soulèvement pro-occidental du Maïdan, qui a porté au pouvoir Petro Porochenko. Le comédien Volodymyr Zelensky a remporté l’élection présidentielle avec 73,2 % des voix. Un humoriste se retrouve donc propulsé à la tête du pays, sans avoir aucune expérience en politique, aprés le rôle du président ukrainien, qu’il incarnait dans une série télévisée.

Volodymyr Zelensky, comédien novice en politique, a remporté dimanche soir 21 avril la présidentielle en Ukraine avec une majorité écrasante face au sortant Petro Porochenko, ouvrant une page riche en incertitudes pour ce pays en guerre aux portes de l’Union européenne.

Fraîchement élu, le président Volodymyr Zelensky espère mettre un terme à la guerre qui ravage l’est du pays en relançant les accords de paix impliquant la Russie. «Nous allons poursuivre le processus de Minsk, nous allons le relancer», a-t-il déclaré à la presse au cours de sa première conférence de presse après son élection à la présidence. Il faisait référence aux accords de paix signés en février 2015 dans la capitale bélarusse sous l’égide de Kiev, Moscou, Paris et Berlin.

Alors que de nombreuses trêves ont été annoncées par les belligérants, mais jamais respectées, l’Ukraine et les Occidentaux accusent la Russie de soutenir militairement les séparatistes, ce que Moscou dément malgré les éléments en ce sens relevés par plusieurs médias internationaux.

«Le plus important» est «de cesser le feu», a encore fait valoir M. Zelensky. «La tâche numéro un est de faire revenir tous nos prisonniers, nos marins», a-t-il poursuivi, ajoutant qu’il ferait «tout pour faire revenir nos gars chez eux».

Kiev et l’Occident dénoncent la détention par la Russie et les séparatistes de plusieurs dizaines d’Ukrainiens, considérés comme prisonniers politiques ou de guerre dans leur pays.

Si Volodymyr Zelensky disposera à la présidence de pouvoirs forts, notamment comme chef des armées, sa marge de manœuvre pour prendre des mesures concrètes sera très limitée faute de majorité parlementaire. Des législatives ne sont prévues pour l’instant que le 27 octobre, présageant l’ouverture d’une nouvelle phase de luttes politiques.

Celui qui prendra ses fonctions dans un mois a déjà fixé plusieurs objectifs, notamment relancer le processus de paix impliquant la Russie et visiter l’Ukraine à la rencontre des habitants. Il avait aussi déclaré lors de sa campagne vouloir rencontrer les dirigeants français, allemand et américain. Il pourrait également dissoudre l’Assemblée nationale rapidement après avoir accédé au pouvoir pour tenter d’obtenir une majorité. Pour le reste, le flou demeure.

Laisser un commentaire

Releated