Escale à la Villa Foch pour découvrir la cuisine inventive d’Elise Martin

Pour déjeuner ou diner dans une ambiance cosy, que ce soit sur la mezzanine ou non loin de la cheminée, il n’y a rien de mieux que de choisir la Villa Foch. Le bar et la bibliothèque sont aussi des lieux  chaleureux pour prendre un verre ou se réunir lors de réunions de travail, sans oublier la terrasse très agréable quand il fait beau.

Mehdi Touloume et sa cheffe Elise Martin sont heureux de vous accueillir dans cet établissement situé non loin de la Porte Maillot et du Palais des Congrès, ce qui fait de lui un endroit idéal pour des séminaires. Pour les petits comités, travailler sur la mezzanine est une opportunité,on s’y retrouve « comme à la maison ». Une cuisine raffinée et moderne vous est proposée dans un décor chaleureux avec un personnel agréable.

Elise Martin, la cheffe est originaire du Cameroun mais a fait ses classes auprès de grands cuisiniers. A Londres, avec Pierre Gagnaire dans son restaurant « Le Sketch », concept qui marie l’art et la gastronomie. De retour à Paris, on la retrouve au Fouquet’s auprès de Jean-Yves Leuranguer  (meilleur ouvrier de France en 1996), elle travaille ensuite avec Jean-François Piège, Yannick Alléno au Meurice et à l’Hôtel Crillon.   Après un passage « Chez Emilie », on la retrouve dorénavant aux commandes de la Villa Foch, restaurant haut de gamme du 16ème arrondissement proposant une cuisine inventive à base de produits frais de saison et de qualité, pour certains avec une influence afro comme sa spécialité, le tartare au piment vert. Elle tire sa façon de dresser les plats de la peinture et de l’art.

Elise Martin qui prend pour références culinaires Anne Sophie Pic et Ghislaine Arabian s’en inspire afin de proposer une carte gourmande mais simple plutôt à base de sucré-salé comme le carpaccio de langoustine au vinaigre à la mangue et oeufs de harengs fumés, la sucrine aux agrumes ou les asperges vertes de Provence en Mimosa à la pulpe de citron confit  pour les entrées.

Une belle carte de poissons est offerte avec le filet de dorade snacké, le filet de St Pierre, les grosses gambas sautées, les ravioles de homard ou les linguines au homard en plat principal mais aussi le Tataki de thon et graines de sésame, la céviche de dorade royale ou le carpaccio de langoustines pour les entrées.

Côté viande, le tartare limousin du chef, le cheeseburger tomate ananas et green zébra, le filet de boeuf de Bavière rôti accompagné d’une purée d’agria, race de pomme de terre que l’on trouve communément dans les pays d’Europe de l’Est et au Portugal ou le suprême de pintade Bio rôti.

Pour les amateurs de fromage, une assiette de fromages affinés (Brie fermier à la truffe, Comté affinage 18 mois et Roquefort) puis une carte de desserts composée de fruits en carpaccio accompagnés d’un sorbet citron, de pâtisseries ( mini babas au rhum Iberico, dacquoise coco, tarte tatin ou tiramisu café) et de glaces et sorbets. Pour finir, un café gourmand ou les bulles gourmandes (coupe de champagne et sélection du chef pâtissier).

Une belle carte des boissons est à consulter à commencer  par celle des apéritifs et cocktails, des eaux et softs, digestifs et liqueurs sans oublier celle des vins au verre ou à la bouteille ( champagne, blanc, rosé ou rouge). Parmi les rouge, on peut noter le « Château Beau-Site St Estèphe, plusieurs St Emilion, des Pommerol, des vins du Rhône, de Bourgogne, de Corse ou du Val de Loire.  En ce qui concerne les blancs, on retrouve des crus de Bourgogne, Val de Loire ou Gascogne.

Pour un prix très raisonnable, La Villa Foch propose des petits déjeuners en formule « continental » à 14€ ou à la carte, des menus déjeuner à 20€ ( entrée+plat ou plat+dessert) et à 25€ (entrée+plat+dessert) et un plat du jour quotidien.

Rendez-vous donc Villa Foch, 141 avenue de Malakoff à Paris dans le 16 ème arrondissement pour découvrir des spécialités fines et subtiles dans un décor cosy et chaleureux.

 

Laisser un commentaire