Excursion dans une jungle tropicale à Paris : les Grandes serres du Jardin des plantes

Alex CROSSAY

Une véritable forêt tropicale se cache à Paris, au sein des Grandes serres du Jardin des plantes. Quatre des cinq serres du jardin sont ouvertes au public : la serre des forêts tropicales humides, la serre des déserts et milieux arides, la serre de la Nouvelle-Calédonie et la serre de l’histoire des plantes.

Les visiteurs peuvent ainsi cheminer entre les bananiers, les lianes, les fougères et les orchidées de la forêt tropicale, admirer de magnifiques cactus et plantes grasses des milieux désertiques, partir à la découverte de la flore de la Nouvelle Calédonie et enfin comprendre l’histoire de l’évolution des plantes en comparant des spécimens de plantes fossiles à des spécimens vivants de plantes actuelles.

La richesse de la visite tient aussi aux serres en elles-mêmes : les bâtiments sont classés monuments historiques et sortent d’une restauration complète terminée en 2010, qui leur a redonné leur apparence originelle. Les serres de la Nouvelle-Calédonie et de l’histoire des plantes sont les plus anciennes, elles ont été dessinées par Charles Rohault de Fleury, précurseur de l’architecture métallique en France. Elles sont terminées en 1836 et sont alors les plus grandes serres de l’époque. La serre des forêts tropicales humides, quant à elle, est de style art déco et a été construite en 1936. La serre des déserts et milieux arides est beaucoup plus récente, elle date de 2010.

 

Grandes serres du Jardin des plantes, 57 rue Cuvier 75005 Paris.

Laisser un commentaire