Les festivités du nouvel an chinois ont commencé

VÉRONIQUE YANG

Le Nouvel An Chinois que l’on appelle aussi « Fête du Printemps » ou « Fête du Têt » chez les vietnamiens vient de commencer le 16 février dernier.

A cette occasion, de nombreuses manifestations pour célébrer l’année du chien de terre se sont déroulées à Paris mais aussi dans d’autres villes françaises où la communauté asiatique est présente.

A Paris, le Faubourg St Honoré (8ème) s’est mis aux couleurs de la Chine depuis le 9 février et le restera jusqu’au 23. Deux immenses portes chinoises rouges illuminées rouge d’un vif se dressent Aux angles de la rue du Faubourg Saint-Honoré et de la rue Royale, on distingue deux immenses portes chinoises rouges illuminées  annonçant l’arrivée  du Chien de Terre. Vendredi 16 février a eu lieu à partir de 14h30 un défilé traditionnel avec la danse du Lion et du Dragon qui chasse les mauvais esprits de la nouvelle année au son des pétards et des musiques . Une distribution de  » Fortune cookies » remplis de proverbes et de prédictions était au programme.

Les 17 et 18, les défilés ont pris la relève à Belleville (11ème, 19ème et 20éme), un des quartiers chinois les plus connus. On a pu assister à une déambulation du dragon et des lions sur un parcours rempli de commerçants asiatiques qui désiraient profiter de la venue du nouvel an pour demander la prospérité au dragon pour l’année.  Ce magnifique spectacle avec déguisements et masques était accompagné de démonstrations et d’acrobaties  et réalisé grâce à l’association des commerçants chinois bellevilloise. Il a commencé par l’ouverture des yeux du dragon au son des pétards et de la musique traditionnelle.

Il faudra attendre dimanche 25 pour assister au plus grand défilé de Paris dans le quartier chinois du 13 ème arrondissement.

Parmi les autres festivités, La Philharmonie de Paris a proposé  du 9 au 11 février  un programme dédié à la Chine et sa culture musicle. Opéra, musique de chambre, concert symphonique, ciné-concert, spectacles jeune public, visite-atelier…tout avait été prévu. Pour clôture ce week-end, le grand concert du nouvel chinois le 11 février qui a mis à l’honneur le Shanghai Chinese Orchestra dirigé par Muhai Tang.

De son côté, le musée Cernuschi, musée des arts de l’Asie, a organisé les 17 et 18 février un jeu d’évasion  géant dans ses collections permanentes durant une heure pour des équipes de 4 à 6 personnes.

Au musée Guimet (Musée national des arts asiatiques) dans le 16e, deux artistes plasticiens franco-chinois accompagnés par un compositeur italien ont installé d’ immenses têtes chinoises (Happy Heads)durant le week-end du 17 au 18 de 10h à 17h30.  L’artiste céramiste, Magali Satgé proposait de réaliser des estampes de son signe chinois. La danse du lion a été  exécutée dimanche 18 par l’École de Kung-fu LWS Pak Mei dans la Cour khmère.

Comme tous les ans, la mairie du 3ème,  une semaine culturelle du 12 au 17 février avec  des animations pour les petits et les grands : exposition, concerts, ateliers de calligraphie et d’origami, lecture de contes, conférence, danse du Lion, spectacle de danses traditionnelles.

Les villes de Lyon, Bordeaux, Marseille, Mâcon ont aussi fêté le nouvel an chinois par des défilés. La ville d’Orléans, ville amie avec Yangzhou a proposé une dizaine d’animations du 13 au 24 février avec  un défilé de 2 heures composé d’un dragon et un chien géant le 17 février mais aussi concert de  flûtes chinoises, spectacle d’opéra chinois, cours de qi-gong, initiation à la langue chinoise pour adultes, atelier animé de langue chinoise pour enfants, exposition de calligraphie, conférence sur la calligraphie avec des démonstrations, conférence sur les flûtes chinoises, conférence « Comment aimer l’écriture chinoise avec des idéogrammes simples, plein d’imagination », conférence sur les mythes chinois, rassemblement de lanternes et animations lumineuses, balade animée sur l’empreinte de la Chine à Orléans.

Laisser un commentaire