LES FEUX DE FORÊT S’INTENSIFIENT EN EUROPE

GABRIEL  MIHAI

Les violents feux de forêt qui font rage depuis dimanche en Europe ont ravagé près de 4.000 hectares dans le Vaucluse, les Alpes-Maritimes, les Bouches-du-Rhône, le Var et en Corse et dans le centre du Portugal.

Près de 4.000 hectares de végétation ont été détruits par des incendies depuis lundi après-midi, dans le sud-est de la France. Une vingtaine de pompiers et policiers ont été blessés, dont deux grièvement, a annoncé le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb. En Corse, le feu a ravagé au moins 1.800 hectares de végétation et a menacé des habitations, obligeant de nombreux habitants à quitter leurs domiciles. Des feux se sont également déclarés dans le Vaucluse, où une centaine d’habitations ont été évacuées, dans les Alpes-Maritimes, mais aussi à Marseille et dans le Var. Mardi après-midi, deux incendies se sont déclarés autour de Nîmes.

Les pompiers ont réussi à circonscrire la plupart de ces feux dans la nuit de lundi à mardi. L’incendie de Haute-Corse, le plus dévastateur, n’évoluait plus mardi matin. Quatre pompiers ont été légèrement blessés dans l’un des incendies du Var et 16 policiers intoxiqués en Corse. Cinq pompiers venus de l’Isère ont également été blessés dans le Vaucluse ce mardi, où après avoir été vaincu le feu a repris à Mirabeau et il est très violent. Il redescend également vers la Durance. Un Canadair intervient déjà sur place.

Dans le Var, de nombreux départs de feux ont été signalés depuis le milieu de la journée du lundi sur Tourves, Fréjus, Six-Fours, Saint-Julien le Montagnier et dans la nuit de lundi à mardi, à La Croix Valmer, Saint-Tropez, Artigues, et Hyères. Les deux incendies de La Croix-Valmer et Artigues ont déjà parcouru plus de 1000 hectares. Ils sont toujours en cours ce mardi soir. 300 pompiers sont mobilisés à la Croix-Valmer et 300 à Artigues. L’incendie qui a détruit entre 500 et 600 hectares près d’Artigues, menaçait des habitations mardi en fin de journée. En revanche, à La Croix-Valmer, le foyer “n’avance plus”, selon les pompiers du Var. Le commandant François Barety, chef du poste de commandement établi à Ramatuelle a précisé à France Bleu Provence que le feu d’Artigues “menace des habitations à Seillons-Source-d’Argens”, dans l’ouest du Var et “des gens vont être évacués”. Une centaine d’habitants, ainsi que 300 résidents d’un camping, ont déjà été évacués. Huit pompiers ont été légèrement blessés dans la lutte contre l’incendie. A Artigues, deux maisons et un cabanon ont été touchés par les flammes, mais n’ont pas nécessité d’évacuation.

Dans le département des Alpes-Maritimes, plusieurs incendies se sont déclarés ce lundi après-midi, notamment à Carros, Saint-Vallier-de-Thiey et Auribeau-Sur-Siagne. À Carros, le feu s’est déclaré vers 16 heures et a détruit au moins 90 hectares. Au total 200 sapeurs-pompiers sont mobilisés, avec quatre Canadair et trois hélicoptères. Ils sont parvenus, mardi matin, à fixer ce feu. Dix-sept personnes ont été évacuées et hébergées par la ville. Une maison a été entièrement brûlée, et deux autres partiellement. Deux personnes, dont un pompier, ont été blessées.

Au Portugal, les violents feux de forêt qui font rage depuis dimanche dans le centre du pays se sont intensifiés mardi en début de soirée, obligeant les services de secours à évacuer une dizaine de villages.

Plus d’un mois après l’immense incendie qui avait fait 64 morts dans la même zone, quelque 2000 pompiers ont tenté de freiner l’avancée des flammes attisées par des températures caniculaires et des bourrasques de vent.

Des soldats du feu portugais, mais aussi espagnols, appuyés par des Canadair, faisaient face à d’énormes colonnes de fumée noire qui s’élevaient au-dessus du village de Freixoeiro, près de la commune de Mançao.

Quelque 40 km plus à l’est, la bourgade de Vila Velha de Rodao a été évacuée, menacée par des flammes qui avançaient sur deux fronts. «Le feu est hors de contrôle», s’est inquiété le maire adjoint du village, José Manuel Alves.
«Les incendies se sont intensifiés et se déplacent rapidement, malheureusement il n’y a pas de baisse des températures en vue dans les prochaines heures», a déclaré à l’AFP une porte-parole de la protection civile, Patricia Gaspar.

Depuis le début de l’année, les incendies ont déjà consumé plus de 75.000 hectares de forêts au Portugal, soit la surface la plus importante enregistrée ces dix dernières années, a annoncé le commandant de la protection civile Rui Esteves.

Entre le 1er janvier et le 24 juillet, près de 7.800 feux de forêt ont éclaté et 64 incendiaires présumés ont été arrêtés.
Ces sinistres interviennent alors que selon certains le nombre de 64 morts divulgué par le gouvernement après l’incendie en juin à Pedrogao Grande restait en-dessous de la réalité.

L’hebdomadaire Expresso a fait état d’une 65e victime et la femme d’affaires Isabel Monteiro a publié une liste de 73 morts après avoir recueilli des informations auprès des pompiers, des familles de victimes et des pompes funèbres.

Pour les autorités portugaises, seules sont comptabilisées parmi les morts les personnes décédées par asphyxie ou des suites de brûlures.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire