Grand succès pour MIF Expo, le Salon du Made in France. Mondialisation et local

La 8e édition du Salon Made in France s’est tenue du 8 au 11 novembre Porte de Versailles à Paris.

Une durée inédite de quatre jours pour ce Salon fondé en 2012.

C’est le grand rendez-vous annuel pour les entreprises qui ont fait le choix de réaliser sur notre territoire les étapes essentielles de la fabrication de leurs produits.

Elles étaient 570 cette année et le Salon a accueilli plus de 80.000 visiteurs venus découvrir ces produits conçus et fabriqués en France.

Une grande affluence qui témoigne de l’engouement des consommateurs pour les produits français.
Un plus grand nombre d’entreprises était présent cette année, que ce soit des PME, des start-up ou des entreprises industrielles, dans les secteurs alimentaire et gastronomie, enfance, maison et jardin, mode et beauté, sport et loisirs, innovation, art de vivre, mobilité, santé.

Quatre prix ont été remis à cette occasion.
Le prix de l’Innovation a été remis à Kippit, pour sa bouilloire durable.

Le prix de l’Environnement a été remis à 1083, pour le Jeans infini.

Le prix de l’Entrepreneur a été remis à Jeanfil, pour le polo 100% en coton français.

Le prix du Public a été remis à Porridge Lab, pour son expérimentation culinaire autour du porridge.
Sept conférences-débats se sont tenues lors de cet évènement sur les sujets suivants :
– Comment inciter les entrepreneurs à investir en France tout en répondant aux défis économiques et environnementaux auxquels ils font face
– L’impact du Made in France sur l’emploi
– Et si on arrêtait de brader la France
– Les Traités de libre échange
– Consommer local, c’est possible
– Potentiel et impact de l’influence sur la consommation Made in France
– Fin de la mondialisation ?

Arnaud Montebourg s’est exprimé sur la mondialisation qu’il dénonce. Chômage en France, retour d’un quasi-esclavage dans de nombreux pays … des conséquences sociales mais aussi écologiques dramatiques. L’ancien ministre du Redressement productif prône un Etat fort, contrôlant strictement la finance, avec des règles de protection de l’environnement et des standards sociaux et sanitaires.

“La Bataille du Made in France, tel est le titre de l’ouvrage qu’il a publié en 2013 pour définir les enjeux de cette politique et en faire une cause nationale.

Après le miel “Bleu Blanc Ruche” et les amandes, Arnaud Montebourg va lancer en 2020 une marque de glace bio, naturelle et sans additif, en association avec les producteurs de lait qu’il prévoit de mieux rémunérer.

“Consommer local” ! On parle maintenant de “locavore” pour l’alimentation.
C’est une personne qui consomme des aliments produits, transformés et conditionnés à proximité de chez lui. Le circuit court, c’est une zone d’approvisionnement qui ne doit pas dépasser 50 km, pour l’Ile-de-France, 200 km. Il ne doit pas y avoir plus d’un intermédiaire entre le producteur et le consommateur.

45% des Français disent consommer local, pour avoir des produits frais, pour préserver leur santé et l’environnement et pour soutenir les agriculteurs de leur région.

Les restaurants, les cantines et la grande distribution se mettent à ces nouveaux modes de consommation.

Le Salon du Made in France est une vitrine pour les régions françaises montrant leur dynamisme, leur créativité et l’excellence de leurs produits.

Laisser un commentaire