Harvey Weinstein pourrait perdre sa distinction “Légion d’honneur” pour actes “contraires à l’honneur”

GABRIEL MIHAI

Le producteur américain, accusé de viols et d’agressions sexuelles, est déjà ciblé par deux enquêtes et renvoyé de sa propre entreprise. Il pourrait également perdre une distinction symbolique: sa Légion d’honneur.

Élysée a confirmé au site qu’un retrait de la Légion d’honneur d’Harvey Weinstein était envisagé. « On ne peut pas décider d’un retrait comme ça, il faut une condamnation ou un acte contraire à l’honneur, ce qui est certain, c’est que nous sommes dans ce deuxième cas pour Harvey Weinstein. » Et de continuer : « Nous allons dès maintenant initier des discussions avec la grande chancellerie pour évoquer le cas d’Harvey Weinstein. C’est elle ensuite qui doit étudier le dossier. »

Harvey Weinstein avait été fait chevalier de la Légion d’honneur par le président Nicolas Sarkozy en mars 2012. Peu après la consécration du film The Artist, que Weinstein a distribué aux États-Unis et qui avait obtenu cinq statuettes à la cérémonie des Oscars.

“Deux cas de figures existent pour retirer la décoration, explique à L’Express une source élyséenne. Si la personne est condamnée, oui. Mais aussi si on estime qu’elle a commis des actes qui ne sont pas conformes à l’honneur”. Harvey Weinstein pourrait faire partie de cette deuxième catégorie.

Mais la décision de la Grande chancellerie pourrait mettre un certain temps à arriver. “À l’heure actuelle, il est trop tôt pour savoir ce qu’il va se passer, c’est une décision qui ne se prend pas à chaud. Il faut laisser un peu de temps pour y voir un peu plus clair”.

Cette mesure ne serait pas une première. En 2014, le cycliste Lance Armstrong, reconnu coupable de dopage, avait été privé de Légion d’honneur. Le styliste John Galliano, condamné en 2011 pour “injures publiques” à caractère antisémite, a connu le même sort en 2012.

Harvey Weinstein a également été exclu de l’Académie qui remet les prestigieux Oscars, ainsi que de l’Académie du film britannique qui remet les Bafta.

Les 54 membres du conseil de direction de l’Académie des arts et des sciences du cinéma, réuni en urgence, ont “voté (cette décision) bien au-delà de la majorité requise des deux tiers”, a annoncé samedi l’institution phare de Hollywood dans un communiqué.

“Non seulement nous prenons nos distances avec quelqu’un qui ne mérite pas le respect de ses collègues, mais nous envoyons un message pour affirmer que le temps de l’ignorance délibérée et de la complicité honteuse vis-à-vis des comportements d’agression sexuelle et du harcèlement sur le lieu de travail dans notre industrie est terminé”.

Selon les médias spécialisés Variety et The Hollywood Reporter, un seul membre a été expulsé en 90 ans d’existence de la vénérable institution: Carmine Caridi, acteur qui avait fait circuler des copies confidentielles de films retrouvées sur internet.

Laisser un commentaire