Hollande plus fort que Macron: cent jours après son élection, seuls 36% des Français satisfaits

GABRIEL MIHAI

Un Français sur trois se dit satisfait du début de mandat du président de la République, quand François Hollande réunissait 46% à la même époque, en 2012.

Cent jours après son élection, la cote de popularité d’Emmanuel Macron n’est pas au beau fixe. Seulement un Français sur trois (36%) se dit satisfait de l’action du président de la République, d’après un sondage Ifop publié vendredi 11 août. À la même époque, en 2012, son prédécesseur François Hollande réunissait encore 46% de personnes satisfaites. Une baisse de popularité déjà constatée depuis plusieurs jours pour Emmanuel Macron, dont l’action continue de diviser les Français.

Près de deux tiers des personnes interrogées (64%) se disent mécontentes du président de la République, dont 19% «très mécontentes», selon cette enquête. Quelques jours après son élection, le 7 mai, 62% des Français se disaient satisfaits d’Emmanuel Macron, selon une précédente enquête de l’Ifop.

Selon l’enquête réalisée pour le Figaro, sur les 64% de personnes insatisfaites de l’action du Président, 19% sont même “très mécontentes”. Près d’un quart (23%) des personnes interrogées pensent que les choses sont en train de changer “plutôt en bien”, 39% ont un avis contraire et 38% affirment qu’elles “ne changent pas”. Une chute record dans les sondages, qui lui prêtaient 62% de Français satisfaits le 7 mai dernier, quelques jours après son élection. Si 45% pensent que le chef de l’Etat tient ses engagements, 55% sont d’un avis contraire.

Plusieurs actions d’Emmanuel Macron pourraient avoir entaché sa popularité, notamment la baisse des aides au logement. À noter, cependant, que la revalorisation de l’allocation adulte handicapé et du minimum vieillesse dès 2018 est la mesure de ce début de quinquennat la plus plébiscitée (71%).

Les Français sont en revanche plus partagés sur la tenue des engagements pris par le candidat Macron durant la campagne présidentielle. Si 45% estiment que le chef de l’Etat tient ses engagements, 55% pensent à rebours.

Laisser un commentaire