Intempéries d’une violence exceptionnelle dans le Puy-de-Dôme

Les orages se succédant tout au long de la semaine, les pluies torrentielles les accompagnant ont fini par gonfler les cours d’eau qui ont débordé.

Les pompiers ont reçu des centaines d’appels et effectué de nombreuses interventions.

Des rez-de-chaussée, des garages et des caves inondés, des bouches d’égout obstrèes par des branchages, des voitures emportées par les eaux, des ruisseaux qui débordent, des torrents d’eau et de boue qui déferlent sur les routes …

Les habitants se sont mobilisés pour endiguer le flot dans leur rue, les voisins s’entraidant. Certains débouchaient des regards, soulevaient même des plaques d’égout de façon dangereuse. Un peu partout, chacun s’activait à balayer la boue, à sortir des objets ou des meubles imbibés d’eau.

Les rivières de la région, habituellement calmes, ressemblaient à l’Amazone, charriant des troncs d’arbre énormes et toutes sortes de débris dans un grondement incessant.

M. Perron, adjoint au maire de St Floret, petite commune du département particulièrement touchée par les intempéries : ” Des kilomètres de chemins sont dévastés, des fossés sont détruits, des bords de route érodés, des trottoirs endommagés. Remettre tout en état va prendre du temps et sera coûteux pour la commune.”

 

Laisser un commentaire