Journées du Patrimoine 2017 au musée de l’Armée

Gabriel MIHAI

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine des 16 et 17 septembre 2017, au musée de l’Armée situé au 129 rue de Grenelle à Paris – l’Hôtel des Invalides a présenté au public la richesse de ses collections, métiers et les coulisses du musée avec une l’exposition dédiée au rapporte entre les animaux et les guerres.

Dans le cadre prestigieux de l’Hôtel des Invalides naît en 1905 le musée de l’Armée, issu de la fusion du musée d’Artillerie (1796) et du musée historique de l’Armée créé cent ans plus tard, à la suite de l’exposition universelle. Le musée conserve sur 8 000 m² (musée, deux églises) 500 000 objets répertoriés. Ces données font du musée de l’armée le plus important musée d’histoire militaire de France et l’un des tout premiers au monde.

Les collections permanentes du musée sont réparties en collections dites “historiques”, correspondant à un circuit de présentation chronologique depuis l’Antiquité jusqu’à la fin de la seconde guerre mondiale, enrichi d’objets appartenant à des ensembles “thématiques” (emblèmes, peintures, décorations…). Ces collections thématiques sont donc soit présentées au fil des salles historiques, soit regroupées dans des espaces spécifiques.

Dans le cadre des Journées Européennes du Patrimoine le public a découvert les coulisses du musée, les galeries de la cour d’honneur et l’exposition “Animaux et Guerres, qui se termine le 9 octombre2017, ateliers de restauration, atelier de démonstration, l’historial de gébéral Gaulle, le département Armes et Armures anciennes, le département Moderne, de Louis XIV à Napoléon III, le département dit des deux guerres mondiales mais couvrant la période 1871 à 1945.

Le musée d’Armée consacre, au public, du 12 octombre 2017 au 28 janvier 2018, une exposition à un sujet inédit.
Le public est invité à entrer “dans la peau des soldats”, à partager direct leur vie avec les objects les plus modestes, banals et insolites, qui les accompagnent dans les occupations quotidiennes de la vie de compagne, depius l’antiquité jusqu’à aujourd’hui.

 

Laisser un commentaire