La 21e édition du festival Danses et continents Noirs a invité “Brice Wassy Quartet” a rendre hommage à Miles Davis

La 21 ème édition du festival Danses et Continents Noirs a ouvert ses porte le 26 octobre et fermera le 8 novembre, cette édition intermédiaire préfigure la 22 ème édition du festival en 2020, pour croise dans un même espace-temps : danse, musique, théâtre et chant.

Le Festival conserve la dynamique d’une biennale danse en contenu et en qualité, les artistes invités sur cette édition ont pour point commun un attachement à la poésie. Leurs goûts affirment une poésie jubilatoire, incisive, reconnaissante, fouillée et inconditionnellement généreuse.

Vendredi 1er novombre, Brice Wassy a fait son apparition au festival, l’ancien leader du groupe de Manu Dibango et Salif Keita, Wassy a travaillé à la fois avec des artistes africains tels que Miriam Makeba, Mabi Thobejane, Madala Kunene, Toure Kunda, Doc Mthalane, Moses Molelekwa et Busi Mhlongo, ainsi qu’avec des artistes d’autres origines, dont le violoniste de jazz français Jean-Luc Ponty, le percussionniste cubain Changuito, et le percussionniste brésilien Airto Moreira.

Brice Wassy a rendu hommage à Miles Davis pendant le concert, accompagné de Bertrand Bernard (contrebasse), Pierre-Marie Lapprand (ténor et saxophone soprano) et Gaspar José (vibraphone et piano).
Brice Wassy le compositeur et pédagogue, s’est construit un univers musical empreint des rythmes d’Afrique: ” Le Kù Jazz”.
«Brice Wassy a ouvert nos esprits avec le militantisme de son message et nos cœurs aux rythmes de l’Afrobeat » déclarait un jour Fela Kuti, à propos de celui qu’on allait très vite surnommer: « le roi du 6/8 », en référence à sa maîtrise des rythmes ternaires.

Il est l’un des premiers batteurs de l’Histoire à transposer des polyrythmies africaines sur la batterie moderne, avec un caractère funk et jazz.

Avec son quartet éponyme, le musicien camerounais impose un son et un style unique, génial mélange de jazz, de musiques africaines et parfois même de rock et de compositions personnelles.

Se démarquant de la réduction des musiques traditionnelles en « folklore », il investit le territoire d’expression et de création des musiques actuelles africaines, jouant de multiples instruments, faisant se rencontrer les cultures d’Afrique, là où le discours ambiant connaît bon nombre de conflits ethniques.

Bertrand Bernard: son parcours éclectique lui a permis d’aborder le jazz, le rock, le funk, la salsa, les musiques du monde… Autant d’influences qui transparaissent dans son projet BEPS (ethno-groove-jazz), avec Brice Wassy (Manu Dibango, Salif Keita, Joe Zawinul), Orlando Poleo (Chaworo, Irakere, Tito Puente, Danny Brillant), Hugues Mayot (ONJ, Magma…) et Rémi Fox (NoX.3, Riccardo del Fra, Pan-G…).

Il est investi comme membre permanent dans de nombreux projets créatifs tels que Dexter Goldberg Trio (lauréat du concours international Bellan 2015), Brice Wassy Quartet (London African jazz Festival 2016).

Pierre-Marie Lapprand, ce touchant personnage et indispensable homme de l’ombre présente et traduit donc son « être musicien ». Tout cela vient transcender la figure même de l’artiste et de sa musique. Lors du temps de jeu, le spectateur peut écouter et ressentir en Live le sens des échanges précédemment exprimés.

Lauréat du «Jazz à Avignon springboard», lauréat du prix «Keep a Eye International Jazz Award» et du «Euroradio Jazz Orchestra 2018», le saxophoniste Pierre Marie Lapprand est toujours à la recherche de nouveaux sons Jazz, improvisation expérimentale, musique électronique et traditionnelle. Il a étudié au Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Paris, joué dans des projets tels que “The Dedication Big Band”, “MaDam RamDam” et a eu l’occasion de recevoir des leçons de musiciens tels que Kurt Rosenwinkel, Mark Turner et Craig Taborn.

Gaspar José a commence ses études musicales en travaillant les percussions classiques au conservatoire municipal de La Ciotat puis au conservatoire à rayonnement régional de Toulon, et obtient un diplôme d’études musicales au conservatoire à rayonnement régional de Rueil-Malmaison.

Il rencontre Brice Wassy qui lui propose de rejoindre le Brice Wassy Group en 2013. La collaboration se continue dans le Guantanamo Blues et dans le Brice Wassy Quartet.

La soirée, consacrée à Miles Davis lors de la 21ème édition du festival, a été mémorable.

Laisser un commentaire

Centre de préférences de confidentialité

Necessary

Advertising

Analytics

Other