La 2ème édition du Festival international du couscous en Algérie

La 2ème édition du Festival international du couscous a été lancée, lundi au palais de la culture d’Alger, avec la participation de 34 préparateurs de différentes wilayas en plus d’autres participants étrangers, venus essentiellement de Palestine, invitée d’honneur, d’Egypte, du Maroc, de la Tunisie, et de la Turquie.

Cette manifestation consacrée au “couscous”, plat traditionnel considéré comme l’un des plats les plus populaires en Afrique du nord, vise, selon ses organisateurs, à faire connaitre ce plat qui a acquis une renommée internationale, à travers une exposition de plusieurs variantes de couscous traditionnel représentant les différentes régions du pays.

Une autre exposition est programmée pour les visiteurs afin de leur présenter les modes de préparation du couscous avec une variété qui donne une image sur la richesse de ce plat dont le dossier de classement comme patrimoine de l’humanité sera déposé avant la fin mars 2019 auprès de la commission d’évaluation de l’UNESCO, au nom de quatre pays maghrébins.

Le Festival, qui durera jusqu’au 7 février, prévoit l’organisation de trois concours internationaux sur la préparation du couscous, consacrés aux jeunes talents, amateurs et professionnels, ainsi que des expositions d’artisanat qui mettent en exergue les différents ustensiles et outils de préparation de ce plat.

Le festival se déroule au moment où l’Algérie et le Maroc s’affrontent culturellement sur la paternité de ce plat, l’un des plus appréciés du Maghreb, bien que l’on fasse semblant d’oublier la question pendant les trois jours du festival.

La paternité du couscous est un sujet d’incessants débats entre l’Algérie et le Maroc. Les deux régimes entretiennent des relations exécrables depuis des décennies, sur fond de conflit militaire, «la guerre des Sables», qui les a opposés en 1963, et de la question du Sahara occidental, plus que jamais d’actualité.

Il sera également question de présenter un ensemble de produits traditionnels variant entre l’habillement traditionnel avec une touche moderne ainsi que des produits de cosmétique pour femmes, préparés à base de produits naturels.
Le programme du festival propose aux visiteurs une table pour déguster les différents plats de couscous ainsi qu’une tombola durant les journées du festival.
Au terme de cette manifestation, des prix seront décernés aux trois meilleurs préparateurs de couscous, traditionnel et moderne.
Organisé par l’Agence Chohra PROD, sous le patronage du ministère de la Culture, le festival verra, à la clôture, l’organisation d’un concert, au cours duquel des prix seront décernés aux lauréats, et des attestations remises aux participants.

Laisser un commentaire