La cagnotte de l’ex-boxeur Christophe Dettinger, est bloquée en attendant une décision de justice

La plateforme de financement participatif Leetchi en France se tâte pour savoir si elle va verser l’argent récolté en faveur de l’ex-boxeur Christophe Dettinger, qui avait agressé des gendarmes le 5 janvier dernier à Paris.

Christophe Dettinger, l’ex-boxeur avait participé aux manifestations des gilets jaunes le 5 janvier dernier à Paris.
Des vidéos l’avaient montré en train de frapper violemment deux policiers. Celui qui est surnommé le «gitan de Massy» est actuellement en prison en attente d’un jugement prévu le 13 février. Avant de se rendre, il avait expliqué son attitude en réaction aux violences policières subies par les gilets jaunes depuis le début des manifestations. Un proche avait alors lancé une cagnotte Leechti afin de recueillir des fonds pour le soutenir.

Le succès ne s’est pas fait attendre, l’opération a finalement réuni 127 812, 67 euros avant que Leetchi ne l’arrête trois jours plus tard. La plateforme avait bien précisé que cet argent ne pouvait servir qu’à assurer la défense de l’accusé, soit les frais d’avocats de l’ex-boxeur. «Compte tenu des actes reprochés à Christophe Dettinger, précise Leetchi dans un communiqué diffusé le 7 février 2019, aucune autre utilisation de la cagnotte ne saurait acceptée. Le transfert des fonds ne sera ainsi effectué que sur présentation de justificatifs et directement sur le compte dédié de l’avocat. Et ce sans aucun intermédiaire».

Le 26 janvier, l’organisateur de la cagnotte avait demandé à ce que l’argent soit versé sur le compte bancaire de la compagne de l’ex-boxeur, en lieu et place du compte joint de «M. ou Mme Dettinger». Il n’a pas non plus fourni de garanties quant à l’utilisation de la somme exclusivement pour des frais d’avocats. Leetchi a donc engagé une procédure en référé auprès du tribunal de grande instance d’Évry «afin de déterminer les conditions dans lesquelles pourra intervenir le versement».

Laisser un commentaire