La Loire, « seul grand fleuve sauvage » d’Europe

Considérée par Balzac comme « le plus joli ciel du monde au-dessus de nos têtes », la Loire regorge de paysages somptueux et de milieux naturels très riches tout au long de ses 1 012 kilomètres.

Plus long fleuve de France, il prend sa source au mont Gerbier-de-Jonc en Ardèche et rejoint l’océan Atlantique.

Malgré plusieurs barrages et d’importantes protections latérales contre les crues, malgré le fait que, très tôt, elle ait connu des aménagements pour favoriser la navigation et protéger les populations riveraines de ses crues légendaires, la Loire reste un fleuve peu aménagé, considéré comme le « seul grand fleuve sauvage » d’Europe.

Il n’existe qu’une seule écluse sur le cours de la Loire.
Les derniers projets d’aménagements lourds ont été abandonnés au début des années 1990 avec la mobilisation d’associations de défense de l’environnement suivie de l’adoption en janvier 1994 par l’état du Plan Loire
grandeur nature.

L’intégralité du fleuve a été inscrite comme site d’importance communautaire du réseau européen Natura 2000 au titre des deux directives européennes « Oiseaux » et « Habitats », pour la protection de sa faune et de sa flore sauvage, de sa biodiversité, de ses écosystèmes ainsi que des lieux de passage des espèces migratoires.

Dès le mois d’avril, la Loire, accueille une importante colonie d’oiseaux à haute valeur patrimoniale : les sternes, oiseaux migrateurs transsahariens, les aigrettes, les hérons cendrés, le chevalier guignette, le petit gravelot.

On trouve aussi la loutre, le saumon, la moule perlière.
Son principal affluent, l’Allier, est encore magnifiquement préservé avec un seul barrage.

Laisser un commentaire