L’ancienne Présidente de l’Europe donne son nom à la place de l’Europe

Anne Hidalgo a inauguré ce matin la place de l’Europe-Simone Veil en présence de sa famille, de ses proches mais aussi de nombreuses personnalités politiques.

La Maire de Paris a tenu à rendre hommage à cette femme d’exception, plusieurs fois ministre, européenne convaincue et  première présidente élue du Parlement Européen.

Le Conseil de Paris a approuvé la proposition de la Maire en juillet 2007 et a associé le nom de Simone Veil à la Place de l’Europe dans le 8ème arrondissement à l’intersection des rues de Constantinople et de St Petersbourg. Dans le même temps, la station de métro Europe devient Europe-Simone Veil. Pour cet événements, la famille de Simone Veil ,enfants et petits enfants étaient présents ainsi que la Maire du 8ème Jeanne d’Hauteserre, la Présidente de la région Ile de France Valérie Pécresse, le conseiller délégué à l’Europe Hermano Sanchez-Ruivo, le Maire du 3ème arrondissement Pierre Aidenbaum ainsi que plusieurs adjoints de la Maire de Paris.

Simone Jacob est née le 13 juillet 1927 à Nice. Elle est arrêtée par les nazis et déportée à Auschwitz. En 1945, elle rentre à Paris et à la Sorbonne où elle rencontre celui qui deviendra son mari, Antoine Veil.  En 1957, après être entrée dans la magistrature et devient la première femme à occuper le poste de secrétaire générale du Conseil Supérieur de la magistrature.

En 1974, nommée ministre de la santé jusqu’en 1976, elle s’engage en faveur de l’émancipation des femmes et fait adopter la loi dépénalisant l’interruption volontaire de grossesse (La Loi Veil).

De 1979 à 1982, elle est élue au suffrage universel première Présidente du Parlement Européen en faisant tout pour réunir la France et l’Allemagne dans le but de construire l’Europe.

De 1993 à 1995, elle est ministre d’état des affaires sociales, de la santé et de la ville. Elle siège au Conseil Constitutionnel entre 1998 et 2007.

Forte de son « devoir de mémoire », elle est présidente de la Fondation pour la mémoire de la Shoah de 2000 à 2007, puis après la publication de son autobiographie « Une Vie », elle est élue à la’Académie Française en 2008.

Décédée le 30 juin 2017, elle a été inhumée auprès de son époux au cimetière Montparnasse après une cérémonie d’hommage aux Invalides en présence du Président de la République qui a annoncé l’entrée de Simone Veil et de son mari au Panthéon en accord avec la famille et le souhait de la population française. Le 19 février dernier, l’Elysée fixait la date du 1er juillet 2018 pour cet événement. Ce sera la cinquième femme à reposer au Panthéon après Sophie Berthelot (et son mari), Marie (et Pierre) Curie, Germaine Tillion et Geneviève de Gaulle-Anthonioz.

 

Laisser un commentaire