La”Noisette” de Quentin Lechat lauréate du premier Grand Prix de la Pâtisserie de Paris

Le premier Grand Prix de la Pâtisserie de Paris a eu lieu le 15 juillet dans les locaux du Syndicat des boulangers du Grand Paris, 7 quai d’Anjou (75004).

A l’instar du Grand Prix de la Baguette qui a remporté un succès croissant depuis plus de 25 ans, la Ville de Paris a décidé de créer le Grand Prix de la Pâtisserie afin de mettre en valeur le savoir-faire et la créativité des professionnels parisiens. Ces derniers avaient jusqu’au 1er juillet pour déposer leur candidature au concours  organisé par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat, les fédérations  professionnelles, parrainé par Pierre Hermé, élu meilleur pâtissier du Monde en 2016 par l’Académie des World’s 50 Best Restaurants.

Les concurrents, pâtissiers, boulangers-pâtissiers et chefs- pâtissiers des hôtels et restaurants parisiens devaient créer une pâtisserie sur le thème “Paris”, qu’ils ont présentée devant un jury co-présidé par Olivia Polski, adjointe à la Maire de Paris en charge du commerce et de l’artisanat et Pierre Hermé. Les autres jurés venaient des fédérations professionnelles des différentes filières du métier dont la Présidente de l’Association des Toques Françaises et de la Cuillère d’Or, Marie Sauce-Bourreau; le chef-pâtissier du Ritz, François Perret ou les pâtissiers Laurent Duchêne, meilleur Ouvrier de France pâtissier en 1993 à l’âge de 30 ans, élu parmi les 15 meilleurs chocolatiers français  par le Club des croqueurs de Chocolat, au Salon du Chocolat de Paris 2015; Yves Devaux, président de la fédération  des pâtissiers, confiseurs, glaciers et traiteurs de Paris-IDF mais aussi Benoit Castel, pâtissier de formation, boulanger et  créateur d’un brunch à volonté réputé dans la capitale, à la tête de 3 établissements à Paris (75006, 75011 et 75020) ainsi qu’un stand aux Galeries Lafayette; Pascal Barillon, Président de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat; Joel Piquenard, Syndicat des boulangers du Grand Paris; Laurent Fréchet, Président de la branche restaurateurs du GNI-Syndicat. Des journalistes et 4 Parisiennes et Parisiens complétaient la liste.

Le candidat doit subir une étape de pré-sélection, son dossier subit alors une sélection suivant 5 critères: respect du thème imposé,  rédaction de la recette, prix de revient, esthétisme et créativité.

Le lauréat du Grand prix de la pâtisserie de Paris reçoit son prix doté d’un montant de 4 000 euros à titre personnel pour une durée d’un an lors d’une cérémonie à l’Hôtel de Ville des mains de la Maire.

Dans sa démarche, la Ville de Paris a tenu à mettre à l’ honneur tous les acteurs de ces métiers liés à la pâtisserie, qu’ils soient artisans connus de tout leur quartier ou  grands noms s’adressant aux Parisiens tout comme aux milliers de touristes qu’accueille la capitale, a souligné Anne Hidalgo.

… “Le salé pour se nourrir, le sucré pour le plaisir”….”Ce concours est une occasion unique de transmettre notre savoir-faire, un patrimoine que l’on doit entretenir et faire évoluer”…”Paris est la capitale mondiale de la pâtisserie”… , a déclaré Pierre Hermé  avant la remise des récompenses et de la médaille de la Ville de Paris aux 50 professionnels dont 23 ayant participé au concours.

Monsieur Quentin Lechat, Chef pâtissier de l’hôtel Novotel Paris les Halles (75001) a remporté ce premier Grand Prix de la Pâtisserie de Paris avec sa création personnelle “Noisette3″, pavé Paris-Brest composé d’une pâte à chou, d’une mousse pralinée noisette bigaradier (orange amère), des noisettes et du praliné pur”. Il devance Andrea  Basmadjian de “chez Thierry Marx Bakery” (75007) pour” l’A douce amère” et Christian Teixeira, Chef pâtissier “Aux délices du palais” (75014)  pour ” Le Trop Chou”.

Voici le palmarès des 10 premiers:

1e/ Quentin LECHAT, Hôtel Novotel Paris les Halles (Ier), pour «Noisette 3».

2e/ Andrea BASMADJIAN, Thierry Marx Bakery (VIIe), pour «L’A douce-amère».

3e/ Christian TEIXEIRA, Aux délices du palais (XIVe), pour «Le Trop Chou».

4e/ Anthony CHENOZ, Lucas Carton (VIIIe), pour «Saint-Honoré aux abricots et safran de Paris».

5e/ Houda SEBAI, Boulangerie Paris & Co (XVe), pour «I Love Paris».

6e/ Bastien HAMEL, Pâtisserie Gilles Marchal (XVIIIe), pour «Le Mont-Martre».

7e/ Sébastien BRUYER, Le Quart du Pain (XIVe), pour «Le Cosmopolite».

8e/ Arnaud LARHER, Arnaud Larher (XVIIIe), pour «Tong Paris-Plage».

9e/ Alexandre DUFEU, Hôtel Plaza Athénée (VIIIe), pour «Pavés parisiens».

10e/ Yann BERNARD, L’artisan des gourmands (XVe), pour «Le Pavé Notre Dame».

Avant la fin de la cérémonie, Anne Hidalgo avait réservé une surprise pour Pierre Hermé en  lui remettant la médaille de vermeil de la Ville de Paris.

Laisser un commentaire