Le 1er juin, on fête le lait à travers le monde

La Journée Mondiale du Lait est célébrée tous les ans le 1er juin. Elle met à l’honneur les acteurs, femmes et hommes qui travaillent tous les jours pour offrir des produits laitiers de qualité.

La France est une terre de lait qui compte pas moins de 58 000 fermes et 760 entreprises de transformation.

La filière laitière française entre dans trois grands axes du développement durable. Le 20 juin 2017, le Centre National Interprofessionnel de l’Economie Laitière (CNIEL) a ratifié la déclaration commune de Rotterdam signée en octobre 2016, de la FAO (Food and Agriculture Organization) et de la Fédération Internationale du Lait (FIL) en faveur d’une filière laitière française durable.

Le secteur laitier français et mondial est le premier secteur agro-alimentaire à avoir relevé le défi pour atteindre les objectifs de l’ONU à l’horizon 2030 et lutter contre le réchauffement climatique selon son engagement adopté en septembre 2015.

Grâce au “stockage carbone” pour lutter contre le réchauffement climatique, l’élevage de ruminants est une des 2 activités capables de compenser une partie de ses propre émissions de gaz à effet de serre. En France, on compte aujourd’hui 6150 fermes engagées dans le programme “Ferme Laitière bas carbone”sur 63 000 fermes françaises. L’empreinte carbone moyenne du lait à la ferme est légèrement supérieure à 1 kg par litre de lait, mais elle tombe à 0,9 si l’on tient compte de la séquestration du carbone dans les haies et les prairies.  Chaque année, une ferme laitière française moyenne réussit ainsi à stocker plus de 17 tonnes de carbone, l’équivalent de plus de 300 000 km en voiture. Entre 1990 et 2010, 23,8% d’émissions de carbone a  été réalisée par les éleveurs . L’objectif est une réduction supplémentaire de 20 % entre 2010 à 2025.

90 hectares de biodiversité sont entretenues en moyenne par les fermes françaises grâce à des pâturages, des haies, des arbres isolés, des étangs… Un véritable paradis pour les lombrics ou vers de terre, chauve-souris, oiseaux, bourdons, orthoptères, graminées, légumineuses et plantes aromatiques…

 Une vache élevée en France équivaut à des prairies entretenues, des haies et de la biodiversité maintenues, du carbone stocké dans le sol.

La Journée Mondiale du Lait comporte 4 temps forts  à commencer par un débat de société à Paris le 1er  juin Place de la République, la veille de l’inauguration de Biodiversiterre, son thème est “Alors le lait, c’est avant ou après les céréales?” Non loin des vaches venues à Paris pour l’occasion, les participants ont du se soumettre à un référendum  en répondant à la question:”Faut il verser le lait avant ou après les céréales?”ou via Internet. Le dépouillement s’est fait à 2h et le protocole officiel proclamé juste après. Un foodtruck stationné sur la place proposait des dégustations.

Afin de mieux faire connaître l’univers de l’élevage laitier et du lait, le CNIEL accueille le public sur son stand lors de Biodiversiterre du 2 au 5 juin place de la République et vous emmène faire le “Voyage au pays du lait ” , une promenade initiatique à travers une salle de traite virtuelle, des expériences scientifiques sur la transformation du lait en produits laitiers et un atelier “Milk Job’s ” qui aborde de façon ludique les métiers de la filière laitière. Des conférences, des échanges avec les producteurs laitiers présents près des génisses montées à Paris pour l’événement, ainsi que des dégustations dans les différents « bars » laitiers (bar à lait, bar à fromage, bar à yaourt glacé, bar à milk-shake,bar à cocktail) seront proposés.

Célébrer le “World Milk Day” est devenu normal à travers la planète. En 2017, 587 événements ont eu lieu dans 79 pays afin de montrer le caractère universel du lait et l’impact économique de sa production.

Début juin, des journées portes ouvertes sur les coulisses du lait sont organisées à l’attention du grand public et des scolaires dans plusieurs régions de France . Des opportunités uniques pour découvrir la transformation du lait en produits laitiers, depuis la ferme jusqu’à la laiterie. Les consommateurs pourront échanger directement avec le personnel des entreprises.

Cette année,  pour la 5e édition française de la Journée Mondiale du Lait, 6 000 professionnels se sont engagés  de la ferme à la laiterie et ont ouvert leurs portes du 26 mai au 9 juin dans toute la France pour faire découvrir les différents métiers de la filière: éleveurs laitiers, chauffeur ramasseur de lait, conducteurs de ligne, responsable qualité, etc. Leur savoir-faire de pointe et leur respect des bonnes pratiques, garanti par l’Institut Professionnel du Lait de Consommation (IPLC), permet d’offrir un lait de qualité, facilement identifiable grâce au logo « Lait collecté et conditionné en France » apposé sur les briques et les bouteilles vendues en magasins. Voici les dates d’ouverture des 8 sites participants:

LAITERIE LACTINOV  à Braine (02) le samedi 26 mai

LAITERIE CORALIS à Cesson-Sévigné (35) le mercredi 30 mai

LA CITE DU LAIT LACTOPOLE/LACTEL à Laval le 30 mai avec visite de la ferme et du musée

CANDIA à Vienne (38) le samedi 2 juin

CANDIA à Lons (61) le samedi 2 juin

LSDH à Saint Denis de l’Hôtel (45) le jeudi 31 mai et visite de la ferme

LSDH  à Varennes sur Fouzon (36) le vendredi 1er juin et visite de la ferme

LAITERIE DE SAINT PERE à Saint Père en Retz (44) le vendredi après-midi 8 juin et le samedi 9 juin toute la journée ainsi que la visite de la ferme.

Les professionnels répondent aux questions des visiteurs  sur toutes les étapes du pré à la mise en bouteille du lait. Des dégustations ont aussi lieu avec la découverte de bars et fontaines à lait.

Pour les scolaires, des visites spécifiques sont aménagées en prenant rendez-vous auprès des 100 fermes participantes du réseau pédagogique.

La journée Mondiale du Lait a pour objectif de faire connaitre toutes les facettes du lait, nutritionnelles ou spécificités locales: les produits et leurs qualités, les modes de production et de conservation, l’organisation de l’industrie et de la filière laitière, les atouts nutritionnels, l’importance dans l’économie locale, la consommation, etc.

Parmi les pays ayant participé ces dernières années, on retrouve l’Allemagne, l’Autriche, le Bangladesh, la Belgique, le Brésil, la Chine, la Colombie, la Croatie, les Émirats Arabes Unis, l’Espagne, les États-Unis, la Finlande, l’Inde, l’Irlande, l’Italie, le Japon, le Malawi, la Malaisie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, la République Dominicaine, la Russie, la Thaïlande, la Tanzanie, la Turquie, le Venezuela, etc.

L’économie laitière tient une place importante dans l’industrie agro alimentaire mondiale, la filière laitière en étant un leader. L’Europe avec à sa tête la France et l’Allemagne en occupe une place de choix. A l’international, les pays émergents comme la Chine et surtout l’Inde, première nation productrice de lait de la planète en 2001 se démarquent. Par ailleurs, les innovations permettent de plus en plus d’investissements.

En ce qui concerne les produits laitiers, ils sont au coeur de la nutrition humaine depuis des milliers d’années. Ils sont régulièrement consommés en Europe et aux Etats-Unis. Les Français sont les plus grands amateurs, la quantité et les goûts varient selon les âges ou les produits.

La forte tradition laitière du pays y rend l’industrie du lait puissante, moderne, la faisant rivaliser avec la chimie et la sidérurgie. La France compte 5 groupes laitiers classés parmi les 25 premiers groupes laitiers mondiaux. Il y existe aussi de nombreuses exploitations artisanales. L’ouest de la France s’inscrit comme la première région laitière du pays. L’Europe est l’une des grandes puissances mondiales laitières et l’UE des 27 est le premier producteur de lait de vache devant les Etats-Unis, en Asie l’Inde et la Chine se distinguent par le développement de leur économie laitière.

Si les Français sont les champions de consommation de beurre et fromages, les Irlandais détiennent le record mondial de consommation de lait avec 142litres/an. En Aie, l’Inde reste entête pour sa consommation de lait grâce à des traditions bien ancrées, en Chine les tendances évoluent rapidement.

Laisser un commentaire