Le meilleur croissant au beurre AOP de Charentes-Poitou se trouve dans le 14ème arrondissement de Paris

Depuis l’inauguration de la Fête du pain le 11 mai dernier place Louis Lépine, les récompenses ont été remises aux lauréats. Les premières d’entre elles ont été celles concernant la meilleure baguette tradition de la ville de Paris dont le gagnant, Stéphane Leroy de la boulangerie Leroy-Monti, 203 avenue Daumesnil 75012, a reçu son prix des mains de la maire de Paris, Anne Hidalgo. Ce fut ensuite le tour de la meilleure baguette régionale IdF, grande couronne puis petite couronne. Les résultats du concours national sera divulgué le 15 mai et ceux de la sélection Europe de la coupe du monde de boulangerie le 19 mai. Les résultats du 19ème concours du meilleur croissant d’Ile de France au beurre AOP-Charentes Poitou, ont été quant à eux révélés le 13 mai à partir de 17h30 pour les 2 catégories, Salariés et Employeurs.

Le meilleur croissant au beurre AOP de Charentes-Poitou du Grand Paris a été sélectionné le 16 avril par un jury de 50 membres (anciens boulangers, consommateurs, représentants de la profession)  à l’Ecole de Paris des métiers de la table (EPMT), parmi les 1045 croissants proposés à la dégustation par les 209 candidats répartis dans les catégories chefs d’entreprise et salariés. Chaque personne devait présenter 5 croissants d’un poids unitaire de 40 à 50 grammes. Après vérification par l’huissier, les jurés, présidés par Franck Thomasse,  Président du Syndicat des boulangers-pâtissiers du Grand Paris ont du départager les candidats selon 5 critères: la cuisson, la brillance et la forme (aspect du croissant) , le feuilletage et le fondant (goût du croissant) du Grand Paris. Seuls 10 sur les 20 meilleurs par catégorie ont été classés.

Le Beurre Charentes-Poitou AOP est utilisé dans la confection du croissant au beurre. Il provient d’un terroir unique, entre terre et mer, regroupant les 5 départements de la Charente, la Charente-Maritime, des Deux -sèvres, la Vienne et la Vendée et est produit  par 3 500 producteurs et 6 laiteries au sein de l’Association Centrale des Laiteries Coopératives des Charentes et du Poitou créée en 1985 dirigée par Joseph Giraud. Le label européen AOP (Appelation Origine Protégée) garantit l’authenticité du goût du terroir, l’origine unique et un savoir-faire reconnu. Voulant protéger un patrimoine du terroir, l’ACCLCP et le Syndicat des Laiteries dont le président actuel est Patrick Roulleau ont demandé en 1977 l’appellation AOP pour les beurres de la région.

La remise des Prix du Meilleur Croissant d’Ile de France au beurre AOP Charentes-Poitou  s’est effectuée le 13 mai, les trophées ont été remis par Franck Thomasse, Président du syndicat des boulangers-pâtissiers du Grand Paris dévoilant les noms des finalistes dans les 2 catégories.

Catégorie Salariés:

1- Cidem Acvi chez Auguste Moulière, Gournay sur Marne (93)

2- Franck Lefuel chez Lionel Bonnamy, La fabrique aux gourmandises, Paris (75014)

3- Guillaume Dufour chez François Poletto-Aux délices du Morin, Villiers sur Morin (77)

Catégorie Employeurs:

1- Lionel Bonnamy, La fabrique aux gourmandises, Paris (75014)

2- Jean-Alexandre Michel, Le péché de gourmandise, Paris (75014)

3- Anne Sophie Giard, l’Atelier de Courbevoie, Courbevoie (92)

Portrait du lauréat employeurs: Lionnel Bonnamy

Lionel Bonnamy est originaire d’Auvergne. Il a fait ses classes dans sa région où il a eu la chance de rencontrer les bonnes personnes pour lui mettre le pied à l’étrier. Ainsi, avec un ami, Joel Portier,  il décide de prendre un fonds sur les bases du “Fait maison”et au bout de quelques années,  monte à Paris. Ils s’installent alors rue du Commandant Mouchez dans le 14ème arrondissement courant 2011 et ouvrent une boulangerie-pâtisserie qu’ils nomment “La Fabrique aux Gourmandises”. Toutes sortes de viennoiseries sont au programme dont le croissant au beurre AOP de Charentes- Poitou  pour lequel il vient de recevoir le prix du meilleur croissant au beurre AOP de Charentes-Poitou. Au bout de7 ans, chacun suit son parcours. Lionel Bonnamy a un rêve secret pour un avenir lointain: pouvoir céder son fonds à un apprenti qu’il aura formé. Cette année d’ailleurs, son salarié a été primé et est arrivé second du classement” employés”.

 

 

Laisser un commentaire