Le Plan Climat Air Energie adopté par les Parisiens

Après son adoption à l’unanimité en mars dernier par le Conseil de Paris, le Plan Climat Air Energie a été soumis à une votation citoyenne du 25 mai au 3 juin.

Les résultats ont été communiqués mardi 5 juin par la Maire de Paris sur la scène du Forum International de la Météo et du Climat 2018, Parvis de l’Hôtel de Ville à Paris en présence de ses adjointes en charge de l’environnement, de la démocratie locale et du développement durable, Célia Blauel, Pauline Véron et Aurélie Solans ainsi que de Jean Jouzel, climatologue et glaciologue.

L’amélioration de la qualité de l’air et la protection de l’environnement sont les principales mesures contenues dans le Plan Climat Air Energie c’est pourquoi il a été proposé aux Parisiens de se prononcer en déposant leur bulletin de vote dans l’une des 115 urnes déposées dans les 20 arrondissements ou par vote électronique sur paris.fr.

Le plan Climat Air Energie traduit les engagements pris par Paris pour devenir neutre en carbone et entièrement convertie aux énergies renouvelables d’ici 2050. Il s’inscrit dans la continuité des Accords de Paris sur le climat, adoptés lors de la Cop21 en 2015. Ses principaux objectifs  se rapportent à l’énergie (rénovation d’un million de logements d’ici 2050 et production locales de 20% d’énergies renouvelables en 2050 par des panneaux solaires ou des puits géothermiques…), l’alimentation (50% de produits biologiques et locaux dans la restauration collective parisienne en 2020 et 50% d’aliments consommés à Paris issus de denrées agricoles du Bassin Parisien en 2030), mobilité (plus de 100 km de voies cyclables en 2020, zéro véhicules diesel  et 100 % de bus propres en 2024, zéro véhicules essences en 2030), la végétalisation (100 ha de toits et murs végétalisés dont 1/3 d’agriculture urbaine et 30 ha d’espaces verts nouvellement ouverts en 2020, 20 000 arbres en plus dans Paris d’ici 2030 et 40% de surfaces végétalisées d’ici 2050) et les déchets (généralisation des déchets alimentaires à compter de 2020 er réduction de 50% du gaspillage alimentaire d’ici 2025) .

Les Parisiens se  sont mobilisés, ils devaient être âgés de plus de 15 ans et résider à Paris sans condition de nationalité. Plus de 70 000 personnes ont participé avec 95,95 % de votes “Pour”. Sur 73 765 votants, 70 781 étaient “Pour” et 2 984 “Contre”. De plus, 15 040 participants se sont déclarés “Volontaires pour le Climat” pour les mois et les années à venir. Cette votation est un grand succès populaire et a dépassé les prévisions de la Mairie. Afin  d’en voir une pleine réalisation, la votation s’est déployée dans Paris en répondant aux questions des votants, il en est parvenu un succès considérable dont 80% des objectifs dépendent de l’action quotidienne des Parisiens et des “Volontaires”.

Les “Volontaires” vont se diviser en 3 groupes: au quotidien, engagés et experts. Chaque groupe a une spécificité, le premier s’adresse aux nouvelles pratiques de consommation et de déplacement avec plus de fruits et légumes de saison, moins de déchets, plus de vélo et de marche, le second s’adresse aux voisins, amis ou collègues en les incitant à agir pour le climat et en montant des projets ensemble comme végétalisons ou éco-rénovons Paris, enfin le troisième participera aux instances de gouvernance de la ville (Conseil citoyen digital, de quartier, Carte citoyenne.) en devenant un acteur du Paris Durable.

Le changement climatique est un des plus grands ennemis  confronté à l’Humanité, la terre se réchauffe  jamais encore observé au paravent à cause des gaz à effet de serre émis par les humains mais surtout les énergies fossiles utilisées (pétrole, charbon, gaz..). C’est pourquoi 15 000 scientifiques ont signé en 2017, pour rappeler l’urgence de changer nos habitudes de vie. Il n’est donc pas trop tard pour agir et éviter les dérèglements tels que les canicules ou les cyclones et ainsi contribuer à éviter sécheresse, vagues de chaleur, maladies, hausse du niveau des mers ou encore migrations massives,chutes des rendements agricoles. Les Accords de Paris  signés par les pays lors de la Cop  21 en 2015 ont pour objectif d’agir afin de rester en-deçà de 2° de réchauffement planétaire d’ici 2100; le climat de Paris sera plus chaud durant le XXIème siècle avec des hivers plus doux mais plus arrosés et des vagues de chaleur plus fortes et plus fréquentes (cf 2011,2014 et 2015). Il faut rappeler que les températures minimales ont augmenté de 1,6°C entre 1901 et 2000  particulièrement dans la seconde moitié du XXème siècle.

Le nouveau Plan Climat Air Energie vise de faire de Paris une ville neutre en carbone et 100%  énergies renouvelables en 2050. La capitale, ville hôte de la Cop 21 doit se montrer exemplaire dans son action pour le climat. Il est donc prévu 500 mesures dans plusieurs domaines d’action: énergie (coopération entre territoires pour une production d’énergie décentralisée, 20% d’énergies renouvelables), bâtiments, éco-rénover 1 million de logements parisiens et 50 millions de m² de commerce, bureaux, hôtels..) mobilités (Paris 100% cyclable d’ici 2020, 0 véhicule diesel en 2024  et 0 véhicule essence en 2030, transformation du périphérique et des autoroutes métropolitaines), alimentation (promouvoir le flexitarisme en privilégiant des menus végétaux et moins de viande), qualité du cadre de vie (rues apaisées et végétalisées, 40%  des territoires en surface perméables végétalisés),finance (Fonds d’investissement de 150 millions d’euros pour la transition écologique, “Paris Fonds Vert”, création éventuelle d’une plate-forme locale de compensation carbone de Paris)ou mobilisation (devenir Acteur du Paris Durable ou Volontaire du climat, “Agir ici, Soutenir là-bas” opération organisée par la Ville de Paris Ambassadrice de Solidarité climatique) mais aussi gouvernance (limiter les emballages, composter les déchets..)

L’Agence Parisienne du Climat vous aide à devenir un acteur citoyen en vous informant pour agir à votre échelle pour vous engager au quotidien pour un Paris “Bas Carbone”.

 

 

Laisser un commentaire