Le restaurant Aux Indes Royal consacré « Fourchette d’or 2018 »

L’épreuve de l’incendie est enfin derrière lui. Il y a quelques mois, c’est dans un tout nouveau décor que le restaurant « Aux Indes Royal » (qui fait partie d’un groupe réunissant cinq adresses) situé à Capinghem près de Lille, a réouvert ses portes. Entre tradition et modernité, il propose une cuisine variée indo-pakistanaise.

Un buffet de spécialités revisite des saveurs raffinées et des parfums délicats subtilement épicés du pays de Gandhi. Au menu, agneau, poulet mariné, brochettes de dès de bœuf, croustillants de pakorra, grillade de crevettes, saumon mijoté, riz sauté… Derrière les fourneaux, une brigade dont les chefs venus du sud de l’Inde et du Pakistant Punjab, apportent chacun leur technicité afin de proposer une cuisine mixte.

C’est justement ce savoir-faire que le comité International d’Action Gastronomique et Tourisme, sous l’égide de la Fédération Internationale du Tourisme avec son président Jean-Eric Duluc, ont décidé de récompenser. La famille Mohammad s’est vu attribuer pour la seconde fois (la première fois était en 2013 pour l’adresse de Lille) en ce jeudi 24 mai « La fourchette d’or 2018 » de la gastronomie Indienne et Pakistanaise.

Pour son gérant Mobeen Mohammad très heureux de partager ce moment, elle « correspond à une récompense de vingt-cinq ans de travail ». Le père Shafique Mohammad qui a fondé la dynastie il y a 40 ans, s’est également vu remettre, à titre exceptionnel, la médaille d’or du tourisme.

Comme Jean-Eric Duluc l’explique, « cette récompense de haut rang a été créée en 1971 sur l’initiative de Claude Durand de Freyssinet son prédécesseur. Le model initial remis pour la première fois à la Tour d’Argent, a été dessiné par Salvator Dali. Les ayants droits ayant depuis interdit son utilisation, la fourchette a dû être repensée.

Elle est décernée après examen par une commission d’admission constituée de six professionnels qui décident ou pas d’attribuer une Fourchette d’or à un restaurateur qu’il semble nécessaire de distinguer où à un restaurateur qui en a fait lui-même la demande. Protégée à l’INPI, cette distinction est réservée en priorité aux adhérents de la fédération.

Elle est valable pour une période de cinq années ». Mais alors, quelle différence avec le Gault et Millau et le Michelin ? Les notes pour le premier, les étoiles pour le second, car côté sélection, celle de la Fourchette d’or n’a rien à envier à ses aînés. Elle est toute aussi sérieuse quand il s’agit de mettre en avant un restaurateur et de faire découvrir sa cuisine.

Cette distinction honorifique qui prône l’excellence dans l’art culinaire a donc été décernée à la famille Mohammad en présence de Monsieur Christian Mathon, maire de Capinghem et conseiller métropolitain, qui s’est félicité quant à l’ouverture d’un nouveau restaurant dans sa commune et qui a complimenté la famille Mohammad pour l’évolution de leur établissement depuis cinq ans malgré les aléas qu’ils ont rencontré.

« Aux Indes Royal », les petits plats sont mis dans les grands ; mais mieux vaut avoir un bon coup … de fourchette !
« Aux Indes Royal – 10, rue Poincaré 59160 Capinghem
Ouvert tous les jours sauf le dimanche midi de 11h à 14h30 et de 18h30 à 22h30.

Laisser un commentaire