Les obsèques de l’ancien sélectionneur Henri Michel ont eu lieu vendredi 27 avril à Aix en Provence

Henri Michel, ancien sélectionneur de l’équipe de France est décédé à l’âge de 70 ans le 24 avril à Aix en Provence des suites d’un cancer. Il a été enterré dans sa ville natale  vendredi 27 avril à 15h30 dans la cathédrale St Sauveur d’Aix en Provence, en présence de nombreux anciens co-équipiers et entraîneurs dont Michel Platini.

L’annonce de ce décès a suscité de nombreuses réactions à commencer par celle du Président de la République pour qui Henri Michel est décédé trop tôt.” La discrétion et l’humilité d’Henri Michel (…) auront fait presque oublier la carrière exceptionnelle qui fut la sienne. Malgré la dureté parfois du monde du football, il s’y était forgé de solides amitiés, de celles qui survivent aux avanies de l’histoire. La France perd un grand sportif et un homme d’une qualité morale exceptionnelle” a déclaré  le Président en voyage aux Etats Unis.

Né le 28 octobre 1947 à Aix en Provence, Henri Michel commence sa carrière dans sa ville natale et y reste pendant 2 ans de 1964 à 1966; il part alors pour Nantes où il rejoint le FC Nantes de 1966 à 1982 en tant que milieu offensif. Il participe à 58 sélections en équipe de France dont la première est en septembre 1967 pour le match Pologne-France.

A partir d’octobtre 1984,  il entraîne l’équipe de France Olympique et revient de Los Angeles avec une médaille d’or. Pendant ensuite 4 ans, jusqu’en octobre 1988 il est sélectionneur de l’Equipe de France menée par Michel Platini puis celui du PSG pour la saison 1990-1991. En 1994, il est sélectionneur de l’Arabie Saoudite et du Cameroun, du Maroc de 1995 à 1999, des Emirats-Arabes Unis de 1999 à 2001, de la Tunisie, de 2001 à 2002, il devient entraîneur du Raja Casablanca (Maroc) en 2003-2004 et sélectionneur de la Côte d’Ivoire de Mars 2004 ; on le retrouve ensuite de 2004 à 2012 au Al Arabi Doha, à  Zamalek, à nouveau au Maroc, en Egypte, en Guinée équatoriale et au Kénya.

Atteint d’une grave maladie depuis plusieurs années, il s’est éteint le 24 avril dernier à Aix en Provence.

Les obsèques d’Henri Michel ont débuté par une cérémonie dans la cathédrale d’Aix-en-Provence. Denis Chaumier, ancien directeur de la rédaction de France Football, était présent sur place.

Comme de nombreuses personnalités du monde du football, Maxime Bossis, ancien coéquipier d’Henri Michel au Fc Nantes, a fait le déplacement ce vendredi à Aix-en-Provence, pour assister aux obsèques de son ami. “C’était important de venir pour Henri Michel, a-t-il déclaré à la presse, sur le parvis de la cathédrale. Il était mon idole quand j’étais adolescent.

Je l’ai rejoint au FC Nantes, en plus je l’ai connu sélectionneur pour la Coupe du monde 1986. Il reste le joueur de légende du FC Nantes, le joueur le plus emblématique, quelqu’un qui a aussi fait une grande carrière internationale qui n’est pas toujours reconnue à sa juste valeur. Henri reste le maître pour tous les Nantais qui se sont déplacés aujourd’hui”.

De nombreux anciens coéquipiers d’Henri Michel était présents pour les obsèques, notamment Marius Trésor, Alain Giresse, Jean Tigana, Bernard Lacombe et Michel Platini. Le président du FC Nantes, Waldemar Kita, avait également fait le déplacement.

 

Laisser un commentaire