La Maison Européenne de la Photographie a un nouveau directeur

VÉRONIQUE YANG

Mercredi 24 janvier, Simon Baker a succédé en tant que directeur de  la Maison Européenne de la Photographie à Jean-Luc Monterosso, directeur et fondateur de la MEP en 1996. Il prendra ses fonctions le 1er avril prochain.

Originaire du Kent, ce francophile âgé de 44 ans,  passionné de photographie japonaise et très présent au festival Kyotographie, est diplômé en histoire de l’art de l’University College of London.

En 2009, il entre comme conservateur au département photographie et art international de Tate de Londres. C’est le premier conservateur chargé de la photographie à la Tate Modern. Il y crée un comité d’acquisition pour enrichir les collections photographiques et participe à la création d’expositions majeures comme celle sur le duo William Klein-Daido Moriyama, première grande manifestation du musée londonien centrée sur l’œuvre de deux photographes. En France,il a  organisé plusieurs expositions liées à la photographie japonaise au festival des Rencontres d’Arles.

En 2015, il est nommé conservateur en chef de ce département. Martin Parr, Elton John et leurs collections n’ont pas de secrets pour lui. Toujours grâce à son attraction pour la photographie asiatique, il a révélé plusieurs artistes japonais. Il est à l’initiative d' »Another Language » au programme des Rencontres d’Arles 2015, présentant le travail de huit photographes japonais n’ayant jamais exposé en Europe.

Historien d’art de formation, il a été professeur à l’University College London (UCL) et a rédigé plusieurs articles autour du surréalisme dans la photographie.

Pour remplacer Jean-Luc Monterosso à la direction de la MEP, un juré présidé par Jean-François Dubos (président de la MEP) et composé de Xavier Canonne (directeur du musée de la Photographie de Charleroi), Alain Fleischer (directeur du Fresnoy-Studio national des arts contemporains), Françoise Gaillard (vice-présidente du conseil d’administration de la MEP), Jean-Louis Milin (trésorier du CA de la MEP), Agnès Sire (secrétaire générale du CA de la MEP) et de trois représentants de la Ville de Paris, avait présélectionné  Simon Baker.  Sa candidature était en lice avec celle du grand favori  Quentin Bajac, transfuge de Beaubourg au MoMA mais aussi celles de femmes Emmanuelle de l’Écotais, chargée des collections photographiques du Musée d’art moderne de la ville de Paris ou Christine Ollier, qui fut l’âme de la galerie Les Filles du Calvaire. Finalement, elle a été approuvé par le CA de la MEP le 24 janvier dernier.

Simon Baker est la personne la plus à même de donner une seconde vie à cet endroit prisé par les Parisiens selon les talents de la photographie.

 

Laisser un commentaire