Marathon de Paris 2018: Hiroki Nishida, Paul Lonyangata et Betsy Saina remportent le marathon

Après des heures d’entraînement, d’exercices de renforcement, de privations en tout genre, des dizaines de milliers de coureurs s’élancent, ce dimanche 8 avril, dans les rues de la capitale pour venir à bout des 42,195 kilomètres du Schneider Electric Marathon de Paris.

Le marathon de Paris, où quelque 55.000 coureurs ont pris le départ de cette 42e édition ce dimanche au pied de l’Arc de Triomphe, innove en proposant une course décalée entre les dames et les messieurs, qui se mêleront ainsi à l’arrivée.

Dimanche c’est le jour du Marathon de Paris. La course se déroule entre la bois et de Vincennes et le bois de Boulogne en passant par Bastille, Concorde, Avenue du Président Kennedy, et les Champs Elysées. Dès 4h du matin, la partie haute des Champs Elysées est interdite à la circulation entre Etoile et le rond-point, ainsi que les rues attenantes. Les autres secteurs seront ensuite bouclés jusqu’aux environs de 16h.

Hiroki Nishida, qui a coupé la ligne d’arrivée de ce Marathon de Paris 2018 en premier après près d’une heure et demi de course dans la catégorie handisport. Le Japonais a réalisé le parcours à la vitesse folle de 28km/h. Il devance le Britannique David Weir, qui a pris la deuxième place au sprint.

Le Kényan Paul Lonyangata a remporté ce dimanche 8 avril son deuxième marathon de Paris d’affilée, bouclant sa course en 2 heures, 6 minutes et 25 secondes. Dans les derniers hectomètres, Paul Lonyangata a dépassé sa compatriote Betsy Saina, lauréate en 2h 22 min 56 sec de l’épreuve féminine.

En 2017, le favori kenyan Paul Lonyangata avait doublement fêté son succès en famille. Son épouse Purity Rionoripo s’était imposée dans la course dames en 2 heures, 20 minutes et 55 secondes.

Le départ avait été donné de manière à ce que les hommes rattrapent les femmes et arrivent quasiment au même moment. Les coureuses avaient ainsi pris le départ avec 16 minutes et 26 secondes d’avance sur les hommes, soit le différentiel entre les meilleurs chronos masculin et féminin du plateau parisien 2017.

Chez les hommes, le podium est 100% kenyan. Mathew Kisorio est deuxième en 2h06’36” et Ernest Ngeno troisième en 2h06’41”. Une Ethiopienne a réussi à se glisser dans le top 3 féminin. Gulume Chala a fini en 2h23’06”, sept secondes derrière la Kenyane Ruth Chepngetich, deuxième en 2h22’59”. Hommes et femmes sont montés ensemble sur le podium.

Handisport:
Hiroki Nishida, remporte le 42ème du Schneider Electric Marathon de Paris en 1:30:03 .

Hommes:
1 – Paul Lonyangata – 2:06:25
2 – Mathew Kisorio – 2:06:36
3 – Ernest Ngeno – 2:06:41

Femmes:
1 – Besty Saina – 2:22:56
2 – Ruth Chepngetich – 2:22:59
3 – Gulume Chala – 2:23:06

 

Laisser un commentaire