Maubeuge: 24 détenus se sont mutinés ce samedi à la mi-journée pendant trois heures

GABRIEL MIHAI

Vingt-quatre détenus du centre pénitentiaire de Maubeuge se sont mutinés ce samedi à la mi-journée.

Vingt-quatre détenus se sont retranchés dans une aile de la prison de Maubeuge ce samedi à la mi-journée. Le calme est revenu après plusieurs heures. Alors que les agressions de surveillants se sont multipliées ces derniers jours partout en France.

Ils se sont retranchés dans une aile de la prison à l’aide de poubelles, de détritus et de mobilier. Ils ont également cassé des vitres. Des ERIS, équipes régionales d’intervention et de sécurité ont du intervenir. Pendant ce temps-là, dans les autres ailes, les détenus ont bouché leurs serrures, ce qui empêchait les surveillants de fermer les cellules.

Le calme est revenu après plusieurs heures et cinq détenus plus énervés que les autres ont été placés en quartier disciplinaire. Il n’y a pas de blessé parmi le personnel pénitentiaire.

Le syndicat Force Ouvrière, le dialogue était impossible et les détenus n’ont fait part d’aucune revendication claire. Christophe Muzzolin est délégué FO. La veille, explique-t-il, les surveillants ont « déposé les clés », en lien avec la mobilisation du personnel partout en France. Mais ce samedi matin, « les parloirs et les promenades ont été assurés. Aucune raison donc de se retrancher ».

Le syndicat juge insuffisantes les propositions du ministère de la justice, il appelle donc à la reprise de la mobilisation dès le début de semaine prochaine pour dire une fois de plus leur inquiétude.

Laisser un commentaire