Les migrants sont de retour à la porte de la Chapelle

VÉRONIQUE YANG

Plus de 100 migrants par jour revenus porte de la Chapelle après l’opération d’évacuation du vendredi 7 juillet.

Vendredi 7 juillet au matin, une opération d’évacuation pour mise à l’abri sanitaire et humanitaire, s’est déroulée. 2800 personnes , hommes, femmes et enfants confondus ont été déplacés de la porte de la Chapelle où s’était établi un camp. Ils ont été dirigés dans des centres d’accueil à Paris et en région parisienne, la structure “la Bulle” ne pouvant tous les accueillir, le nombre des départs étant inférieur de beaucoup à celui des arrivées. Il s’agissait de la 34ème opération d’ évacuation.

Pour beaucoup de migrants, s’installer aux alentours de cette structure est un moyen de s’y rapprocher et d’obtenir une place plus facilement et rapidement, ce qui n’est malheureusement pas le cas.
Suite à l’évacuation de vendredi matin, une centaine de migrants sont revenus à peine 48 heures après et dimanche matin, le nombre avait déjà doublé.

Les associations humanitaires et les collectifs font tout pour que cela se passe le mieux possible, une distribution de boissons et de nourriture est déjà mise en place autour du lieu et un nouvel effort sanitaire va se mettre en place face aux épidémies existantes.

Certains migrants préfèrent vivre à l’extérieur dans des tentes car ils se sentent plus libres, ils pensent que les structures qui les accueillent ressemblent à des cages et s’y sentent oppressés à cause de la surpopulation, ils ne veulent pas vivre comme des animaux; c’est pourquoi ils préfèrent revenir sur ces camps improvisés.

Parmi les migrants que l’on retrouve porte de la Chapelle, sur les trottoirs du boulevard Ney, près des sorties du métro et aux alentours, en dehors de ceux qui ont été évacués et sont revenus, on retrouve des primo-arrivants et des mineurs sans famille venus pour la plupart d’Italie afin de trouver une école et apprendre un métier. La plupart d’entre eux n’ont pas de papiers et disent les avoir perdu pendant le voyage, ne pouvant justifier de leur âge..

Après les événements du week-end, les associations et collectifs pensent que le nombre des migrants va encore augmenter porte de la Chapelle. Tout le monde espère que la proposition de loi que la maire de Paris a présenté au Président de la République et à son gouvernement se verra aboutir des fins favorables très prochainement.

PHOTOS: GERARD CROSSAY / IMPACT EUROPEAN – WPA

Laisser un commentaire