Neige: 28 départements en vigilance, embouteillages monstres, transports perturbés et la tour Eiffel fermée

GABRIEL MIHAI

28 départements restent ce mardi soir en vigilance orange pour la neige et le verglas. Un accident mortel s’est produit en Eure-et-Loir selon franceinfo. Transports perturbés, record de bouchons en Île-de-France et la tour Eiffel fermée.

Plus de 700 kilomètres de bouchons autour de Paris, la tour Eiffel fermée, des TGV ralentis, les transports en commun et scolaires perturbés… La neige affectait mardi soir Paris, et la moitié nord de la France.

L’épisode neigeux «notable et durable» rend les conditions de circulations difficiles sur un axe allant des Pays de la Loire et du Poitou aux Ardennes, en passant par l’Ile-de-France, selon Météo-France, qui a maintenu mardi soir 28 départements en vigilance orange neige et verglas jusqu’à mercredi midi.

En région parisienne, un pic de 739 kilomètres de bouchons a été enregistré peu avant 19h30 locales par le site d’informations routières Sytadin, avant d’amorcer un reflux. Les bus desservant Paris et la banlieue parisienne ont tous été rappelés dans leur dépôt en début de soirée, «en raison des difficultés de circulation qui ne permettent plus de rouler», a indiqué une porte-parole de la RATP.

Les transports scolaires ne circuleront pas mercredi dans plusieurs départements, notamment en région parisienne.

«C’est autour d’un axe allant de l’est des Pays de la Loire à l’Aisne en passant par l’Ile-de-France que sont attendues les quantités de neige les plus fortes», avec jusqu’à 15 à 20 cm localement sur ces zones, a indiqué Météo France.

En Île-de-France, 5 cm de neige pouvaient être observés par endroits, mais les températures proches de zéro degré rendent «la tenue au sol encore rare», souligne Météo-France. Certains Parisiens n’ont cependant pas hésité à chausser les skis pour dévaler les pentes de la butte Montmartre, devant la basilique du Sacré-Coeur.

«C’est autour d’un axe allant de l’est des Pays de la Loire à l’Aisne en passant par l’Ile-de-France que sont attendues les quantités de neige les plus fortes», a indiqué Météo France dans son dernier bulletin de 16h.

La situation pourrait devenir critique dans la nuit de mercredi à jeudi avec la chute des températures – jusqu’à moins 10 degrés – et l’apparition de «gelées» sur les sols enneigés. Outre la neige, Météo France prévoit en Lorraine un risque «moins fort» de précipitations verglaçantes.

Les bus desservant Paris et la banlieue parisienne ont tous été rappelés dans leur dépôt en début de soirée, “en raison des difficultés de circulation qui ne permettent plus de rouler”, a indiqué une porte-parole de la RATP.

Compte tenu des conditions météorologiques, des restrictions de circulation concernant les poids-lourds de transport de marchandises dont le PTAC est supérieur à 7,5 tonnes, s’appliquent le 6 février 2018 à partir de 22h00. La circulation des PL est interdite en île de France, sur l’A13 (dans le 27) vers Paris, sur l’A10 (dans le 28) vers Paris (avec déviation obligatoire à l’échangeur A10 / A19), sur l’A11 de Chartres jusqu’à l’île de France (28), sur la RN10 de Tours jusqu’à l’île de France (37,41,28), sur la RD 2020 depuis Orléans jusqu’à l’île de France (45,28), sur la RN12 dans les deux sens de circulation entre Alençon et l’Ile-de-France, sur la N154 dans les deux sens de circulation entre l’A13 et l’A10.

Des zones de stockage de PL sont activées sur l’A13, l’A11 et l’A10 en amont de Paris. Dans les 11 départements suivants de la zone de défense Ouest, 18 – 27- 28 – 36 – 37 – 41 – 45 – 49 – 53 – 61 – 72 , les poids-lourds ont interdiction de dépasser et la vitesse est réduite à 80 km/h maximum sans préjudice de limitations plus restrictives.

Les transports scolaires ne circuleront pas mercredi dans plusieurs départements, notamment dans l’Orne, l’est de Eure, en Seine-Saint-Denis, en Essonne, dans les Yvelines, la Seine-et-Marne, la Marne et la région Centre-Val de Loire.

La circulation est également perturbée sur les rails. La SNCF a annoncé ce mardi 6 février avoir réduit la vitesse de ses trains sur une partie de son réseau en raison de la neige tombée sur les voies. “Depuis ce matin, on a été contraint d’abaisser la vitesse de nos TGV, passant de 320 km/h en moyenne à 220 voire 160 km/h sur les secteurs les plus enneigés”, a expliqué la SNCF.

De ce fait, certains TGV engendrent du retard au fur et à mesure du trajet vers l’ouest, le nord et l’est, 5.000 passagers sont concernés dans toute la France. Gwendoline Cazenave, Directrice TGV Atlantique, que ces ralentissements continueront demain, selon RTL.

Il n’aura pas de transport scolaire demain dans l’Essonne et dans la Meuse.

Laisser un commentaire