Nicolas, s’est marié… la famille royale a boycotté ses noces

Le dimanche 30 septembre à Sinaia, Nicolas Medforth-Mills, petit-fils du défunt roi Michel de Roumanie et fils de la princesse Elena, s”est marié avec Alina Binder.

Nicolas découvre pour la première fois la Roumanie à l’âge de 7 ans, en 1992. Ses liens avec le pays de son grand-père maternel restent toutefois lointains et ce n’est qu’en 2012 qu’il commence à apprendre la langue de ses ancêtres maternels. “Cinq mois plus tard, le déclic s’est produit, je parlais roumain. À partir de là, j’ai commencé à comprendre comment fonctionnait le pays. Aujourd’hui, il m’arrive de chercher mes mots en anglais. ”

À partir de 2007, l’ex-roi Michel Ier envisage cependant d’inscrire son petit-fils dans le nouvel ordre de succession à la couronne roumaine (derrière sa tante la princesse Margareta, et sa mère, la princesse Elena) qu’il prétend instituer. Cependant, le jeune homme hésite et il n’accepte le projet de son grand-père qu’en 2009.
Le 1er août 2015, Nicolas est exclu de la succession au trône de Roumanie et privé de ses titres de courtoisie par son grand-père. Dans son communiqué, l’ancien roi justifie sa décision en expliquant que la Roumanie a besoin, selon lui, d’un monarque « marqué par la modestie et les principes moraux ». Le choix de Michel Ier cause la stupeur parmi les soutiens de la monarchie et provoque l’apparition de nombreuses rumeurs concernant les causes réelles de la mise à l’écart de Nicolas. Certains articles de presse avancent ainsi que le prince a été dépouillé de son titre en raison de son orientation sexuelle. Il faut rappeler que le jeune homme reste persona non grata dans l’ancienne famille royale de Roumanie.

Nicolas et Alina s’étaient dit «oui» civilement le 6 octobre 2017 à Henley-on-Thames, une ville de l’Oxfordshire en Angleterre. Mais c’est en Roumanie, où ils vivent désormais qu’ils voulaient se marier religieusement.

La cérémonie s’est déroulée  dimanche 30 septembre 2018 dans la ville de Sinaia en l’église de Saint-Elie , retransmise à l’extérieur sur écran géant. Puis le couple s’est rendu dans le bâtiment du casino où était organisée la réception. «Sur le chemin, les jeunes mariés étaient accompagnés par des groupes folkloriques de plusieurs régions de la Roumanie». Nicolas et Alina-Maria ont rejoint leurs quelques 200 convives, ils ont ensuite salué le public depuis le balcon du casino.

On notait toutefois deux absences remarquées, la princesse Elena et la princesse Margareta, actuelle prétendante au trône roumain. Les mère et tante du marié, ont en effet toutes les deux boycotté ces noces. Il faut rappeler que le jeune homme reste persona non grata dans l’ancienne famille royale de Roumanie depuis que son grand-père, l’ex-roi Michel  l’avait destitué et rayé de la ligne de succession.

“J’ignorais que j’aurais la chance de rencontrer un peuple aussi chaleureux. Je crois que j’ai trouvé le meilleur pays du monde; partout où je vais, je suis reçu avec chaleur”, a déclaré le jeune marié.

Même si la maison royale n’était pas présente à son mariage, cela ne signifie pas que les Roumains ne l’aiment pas; bien au contraire,  ils sont sa famille à l’inverse de sa mère ou sa tante. Par ce comportement, Nicolas a démontré que sa véritable famille était le peuple.

 

ALINA ET NICOLAE

 

Laisser un commentaire