Le Palais des Mirages : jeux de lumière au musée Grévin

ALEX  CROSSAY

Depuis 1906, le musée Grévin offre à ses visiteurs une attraction résolument atypique, le Palais des mirages, qui est un vestige de l’Exposition Universelle de 1900 à Paris. Il s’agit d’une salle hexagonale, qui a ses murs presque entièrement recouverts de miroirs ce qui donne l’effet d’être dans un kaléidoscope géant, reflétant les objets à l’infini tout autour des spectateurs, avec des effets de lumière particulièrement réussis.

L’Exposition universelle de 1900, qui s’est déroulée pendant sept mois sur le Champ de Mars, l’esplanade des Invalides et alentours, avait attiré plus de 50 millions de visiteurs. Un grand nombre de bâtiments et d’attractions étaient révolutionnaires pour l’époque : les films parlants, le moteur Diesel, l’escalier mécanique ou encore un Palais de l’optique avec une lunette d’observation géante de 60 m de long. Le Grand Palais et le Petit Palais ont également été construits pour l’occasion et sont restés en place jusqu’à nos jours.

Le Palais des mirages qui est maintenant au musée Grévin était alors appelé le Palais des illusions, et était situé dans le Palais de l’électricité, construit pour l’exposition universelle sur le Champ de Mars, à l’opposé de la Tour Eiffel. Ce fut l’une des attractions les plus appréciées par le public, et vingt-deux mille personnes y défilèrent chaque jour.

Gabriel Thomas, alors Président du musée Grévin, est émerveillé par ce Palais des illusions et demande à son inventeur Eugène Hénard de l’installer à son musée à la fin de l’exposition. Les visiteurs assistent donc à un court spectacle de son et lumière dans le Palais des mirages, avant de pénétrer dans le musée où sont exposées les statues de cire.

La salle a été entièrement rénovée à l’occasion de son centenaire en 2006, sous le parrainage d’Arturo Brachetti, et le spectacle est maintenant basé sur 3 changements de décors, qui mènent le spectateur d’un temple hindou à une jungle et jusqu’à un Palais des Mille et une nuits.

Laisser un commentaire