Paris a célébré le nouvel an chinois à l’Hôtel de Ville

VÉRONIQUE YANG

Cette année, le jour de l’an chinois est tombé le 16 février, les festivités ont commencé la veille au soir pour célébrer l’entrée dans l’année du chien de terre.

A cette occasion, il est de coutume de se réunir en famille et entre amis, de porter de vêtements neufs de couleur rouge et de partager un repas avec tous les symboles de la nouvelle année composé de poisson, de raviolis, de nouilles ou encore de canard…C’est aussi le moment d’échanger des “enveloppes rouges” pour les cadeaux du nouvel an.

Cette année, la mairie de Paris a célébré le nouvel an chinois à l’Hôtel de Ville le 20 février en présence de l’ambassadeur de la République Populaire de Chine, Mr Zhai Jun et des associations ARFOI, CICOC et l’Amicale des Teochew, organisatrices de l’événement.

L’estrade surplombée d’un chien, signe de l’année  a accueilli la Maire de Paris et l’ambassadeur de Chine en France qui ont fait un discours relatant la longue amitié entre les deux pays mais aussi la présence des ressortissants d’origine chinoise qui ont marqué l’histoire tant par leur présence dans l’armée que dans les usines au début du XXème siècle. La maire a salué leur courage et leur  discrétion. Il a été aussi question des jeux olympiques puisque Pékin sera la ville hôtes des jeux d’hiver de 2022 après avoir accueilli les jeux de 2008 et Paris celle des jeux de 2024, ce qui sera pour la capitale l’occasion de recevoir des touristes chinois dont le nombre croit chaque année et particulièrement en 2017, la confiance étant revenue.

Un spectacle inauguré par l’ouverture de l’oeil du dragon avec la présentation de bâtonnets d’encens par les personnalités présentes puis la danse des lions exécutée par un couple de lions au son de la musique traditionnelle.

Connue pour sa traditionnelle et importante place durant  les festivités  ou l’ouverture de commerces, la danse du Lion apporte Chance, Bonheur, Prospérité et chasse les mauvais esprits. Le lion est à la fois un symbole de force, de courage et de sagesse. Le lion repère une salade suspendue. Il s’approche d’abord avec méfiance puis tente de l’attraper pour la manger. Les restes de la salade sont déposées sur une assiette et offerte à une personnalité pour lui porter chance. Ce fut le cas lors de la cérémonie à l’Hôtel de Ville avec la Maire de Paris, l’ambassadeur de Chine et les représentants des associations.

DSC_0185

Laisser un commentaire