Paris commémore le 73ème anniversaire de sa libération

Véronique YANG

Les commémorations de la libération de Paris se sont déroulées les 24 et 25 août. Pour ce 73ème anniversaire, la mairie de Paris a rendu hommage à tous les participants de cet événement qui a eu lieu en août 1944  tout d’abord avec le dépôt d’une gerbe à l’hôpital mardi midi et ensuite la commémoration de la libération de la bourse du travail près de la place de la République mercredi 23 vers midi, mais les points culminants se sont tenus les 24 et 25.

La journée du 24 a été consacrée aux Républicains espagnols engagés dans la Résistance avec la plaque dévoilée angle bd St Germain  et rue Villersexel à la mémoire de José Baron-Carreno, puis le soir l’hommage rendu aux combattants de la Colonne Dronne, la “Nueve”. Il ne faut pas oublier l’hommage rendu à la police et aux sapeurs pompiers de Paris à la Préfecture en présence du ministre de l’intérieur Gérard Collomb et du préfet de police Michel Delpuech. Les policiers parisiens dont 167 tombèrent entre le 19 et le 25 août furent les premiers le 19 août à s’insurger contre l’occupant.

Le 25 août a accueilli  quatre manifestations à commencer par la cérémonie au siège de l’AP-HP avenue Victoria près de l’Hôtel de Ville où une gerbe a été déposée en salle des Prévosts et en salle du Conseil de Paris. Ce fut ensuite dans le milieu de l’après midi la cérémonie militaire en hommage à la 2ème DB devant la statue du Général Leclerc porte d’Orléans. La journée s’est terminée par une prise d’armes suivi In Memoriam en hommage aux anciens combattants de la Libération décédés  dans l’année et un concert-mémoire “Quand Paris sonne le tocsin” en présence de la ministre de la Défense Françoise Parly, la Maire de Paris Anne Hidalgo et de nombreux invités. La partie musicale était assurée par l’Orchestre d’harmonie de la Garde Républicaine dirigé par le chef adjoint des orchestres de la Garde républicaine le lieutenant-Colonel Sébastien Billard.

Ce spectacle se résumait en une évocation littéraire et musicale . Les textes ont été lus par des comédiens. Ils retraçaient la Bataille de France (juin et 11 novembre 1944), les résistants sous l’occupation (Bd Rochechouart, 10 rue de Solférino, bd St Germain), la déportation (lettre d’Olga Blancic, le pire) et la semaine du 19 au 25 août conduisant à la libération de la capitale (Place de l’hôtel de ville, salut à la division Leclerc,de Jean Cocteau, Paris d’Aragon), de grands classiques de la musique entrecoupaient la lecture des textes. On a pu entendre “le chant de partisans”de Joseph Kessel, Maurice Druont et Anne Marly,le “chant des marais” de Rudi Goguel, Une nuit sur le mont chauve de Modeste Moussorgsky, la danse des chevaliers de Sergei Prokoviev ou Paris brûle t il? de Maurice Jarre, la marche de la 2ème DB de Victor Clowez et bien sûr la “Marseillaise” au début et à la fin du spectacle.

A la clôture de la cérémonie, les anciens combattants ont été salués par la ministre de la défense , la maire  et le préfet de Paris.

PHOTOS: IMPACT EUROPEAN / WPA – GABRIEL MIHAI

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire