Paris met l’eau à la bouche

« L’accès à l’eau est un droit pour tous », rappelait Carine Petit, maire du 14ème arrondissement de Paris, comme… un appel … en ce jour de 18 juin, lors de la conférence de presse sur « L’accès à l’eau dans la ville » au cœur du parc Montsouris. En partenariat avec Eau de Paris, la Ville de Paris a décidé de mettre en place une action, certes festive, mais indispensable à la capitale : celle d’un redéploiement de fontaines gratuites. Voie publique, parcs, jardins, bois et même les cimetières vont être désormais doter de points d’eau pour quiconque ait le besoin de s’abreuver. Il en existe déjà 1200 d’époques et de styles différents, gratuits dans Paris. 40 fontaines supplémentaires vont donc venir s’ajouter à ce « patrimoine » singulier dont 12 seront pétillantes (la première ayant été inaugurée en ce lundi 18 juin au Parc Montsouris pendant que l’artiste Lask réalisait en live une œuvre sur toile en graffiti), pour le côté ludique et attractif. Consommer de l’eau est nécessaire et même vitale, surtout pendant la période estivale. « L’eau est capitale ». Mais alors, comment localiser les fontaines ? Par le biais de l’application Maptr et sa carte digitalisée et une communication sur les 1600 tables des bistrots et des cafés parisiens. Pour célébrer l’accès à l’eau dans la ville, Eau de Paris va aller encore plus loin. D’ici la fin du mois de juin et ce jusqu’à début juillet, une campagne de sensibilisation et d’information va être déployée dans 240 couloirs du métro parisien, appuyée en surface, par un certain nombre d’événements tels que l’animation des fontaines des 20 arrondissements parisiens par des performances live réalisées par 20 artistes de Street Art, la Marche des fiertés, Paris 2018, Paris Plage, Carnaval Tropical …

L’été passé, les actions continueront. Tout d’abord avec le Prix du Graffiti et du Street Art 2018. Créé à travers son association Graff’art par Cédric Naïmi, un amoureux de ce courant d’expression contemporain, ce prix a pour objectif de mettre dans la lumière des artistes de talent de tous âges, issus de tous milieux sociaux et venus de toutes régions. Pour sa troisième édition, c’est donc le thème de l’eau qui a été choisi pour continuer à promouvoir l’eau dans la ville tout en sensibilisant les parisiens aux enjeux liés à sa consommation, à son accessibilité et à sa qualité. Les 6 membres du jury dont l’éminant marchand d’art et commissaire-priseur Pierre Cornette-de-Saint-Cyr auront pour tâche de choisir trois lauréats parmi l’ensemble de œuvres réalisées dans le cadre de ce concours, dont une soixante seront exposées librement au Pavillon de l’eau dès le 5 septembre. Puis à la mi-novembre, dans le cadre du bicentenaire de la naissance de Sir Richard Wallace (philanthrope anglais qui a donné son nom aux fameuses fontaines Wallace à la fin du 19ème siècle), Eau de Paris va organiser une exposition sur le thème de « L’eau dans la ville » au Pavillon de l’eau, mettant en avant l’histoire et le rôle de ce patrimoine parisien si singulier, mais au combien capital, que sont les fontaines. On en a l’eau à la bouche …

« Paris je boirai toujours ton eau » : Programmes des animations et des événements sur www.eaudeparis.fr

Laisser un commentaire