Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois à Agde

VÉRONIQUE  PHITOUSSI

Pascale Olivier, auteure, compositrice, et interprète, s’est produite dans un cadre verdoyant, nature, qui s’est prêté merveilleusement à son répertoire, la Cour extérieure du Musée Agathois, le 19 juillet.

Pascale Olivier est originaire d’Occitanie, elle est née à Lézignan-Corbières, a fait ses études à Montpellier ; Par la suite, elle est venue s’installer à Frontignan, dans le bassin de Thau.

Pascale Olivier m’explique qu’elle a toujours chanté depuis toute petite. Elle a toujours inventée des mélodies, a toujours chantonné, la musique la passionne depuis sa tendre enfance. Pascale Olivier s’est nourrie au son de la Soul depuis petite.

Pascale Olivier trouve dans un premier temps la mélodie, l’air lui trotte dans la tête et après elle compose les paroles.

Pascale Olivier était accompagnée par Sophie Gentil à la flûte traversière sur un morceau de musique composé l’hiver dernier et joué pour la première fois.
Le public a pu découvrir les chansons de nouveau EP « Patterns » et ses anciennes chansons.

A ce jour, l’artiste exprime son souhait d’évoluer, d’aller sur plus d’orchestrations, plus de musique, moins de paroles, la musique lui suffit.

Pascale olivier a rencontré Sophie Gentil lors d’une scène ouverte à Béziers et lui a proposé de participer à un morceau de musique, elle lui a envoyé une maquette et Sophie a improvisé pour se caler dessus. Leur première collaboration est née et a donné une jolie et douce, voire envoutante chanson.

Sophie Gentil a un cursus traditionnel musical, une école de musique, par la suite elle a fait du jazz et elle est autodidacte en tant qu’artiste. Sophie Gentil est originaire de l’Hérault.
Sophie Gentil me dit que sa rencontre avec Pascal Olivier a été un pur hasard.

Pascale Olivier a de nouveaux désirs d’artiste, elle souhaite explorer de nouveaux horizons, souhaiterais jouer avec un collectif avec plus d’orchestrations.

Pascal Olivier veut créer de nouvelles mélodies avec moins de texte, plus de liberté, du fond, « dire les choses réelles, concrètes, vraies ». Ses airs sont structurés et se suffisent, les paroles peuvent être moindres. L’artiste souhaite créer une musique plus épurée, directe.

Lors de ce concert, Pascal Olivier a interprété un fado en français, avec sa voix cristalline, empreinte d’émotion, de notes parfaites, une émotion pure.

Le public était transporté avec intensité et sincérité.
Quand à Sophie Gentil, l’artiste m’explique que pour le morceau joué ensemble, elle s’est laissée aller à l’improvisation. Elle s’est calée tout simplement sur la chanson et l’a suivit. L’artiste se confie en me disant que c’est un pur plaisir de travailler avec Pascale Olivier.

Le parcours de Sophie et ses goûts pour le Jazz et la passion de la Soul pour Pascale les ont rapprochés pour le plus grand plaisir du public. Leurs chemins se sont croisés…

Nous leur souhaitons à l’avenir plus de créations en commun. Elles forment un joli et magnifique duo.

Deux talents à découvrir et à suivre absolument.

Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017
Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017
Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017
Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017
Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017
Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017
Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017
Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017
Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017
Pascale Olivier s’est produite en concert au Musée Agathois le 19 uillet 2017

Laisser un commentaire