« Peintures des lointains » au musée du quai Branly – Jacques Chirac

Alex CROSSAY

Pour la toute première fois, le musée du Quai Branly – Jacques Chirac puise dans ses collections de tableaux, dessins et gravures pour offrir une exposition de « peintures du lointain ». La grande majorité des tableaux provient de la collection du musée colonial créé en 1931 après l’exposition coloniale à Paris. Du fait de ce passé colonial lourd, les œuvres étaient tombées dans l’oubli après la seconde guerre mondiale et la décolonisation. Le musée est aujourd’hui désireux de faire découvrir au public ces œuvres.

L’exposition offre ainsi une très belle sélection d’œuvres empreintes de l’exotisme des territoires français d’outre-mer de la fin du XIXe siècle jusqu’au milieu du XXe siècle. Les visiteurs peuvent découvrir de magnifiques représentations de paysages (oasis du Maghreb, paysages luxuriants des iles, et beaucoup d’autres), de scènes de vie quotidienne et également de très beaux portraits des habitants de ces territoires.

Pour autant, l’exposition ne fait pas l’impasse sur l’héritage colonial dont cette collection est porteuse, et propose dans un second temps une sélection d’œuvres dont le message évoque clairement la propagande coloniale. L’exposition permet ainsi d’appréhender dans sa globalité la vision de l’ailleurs que pouvaient avoir les occidentaux de l’époque, entre fascination de l’exotisme, envie de découverte de peuples lointains et désirs d’expansion coloniale.

Laisser un commentaire